Championnat Genk-Mouscron Les malheurs de Zoran Ban

Championnat

Genk-Mouscron

Les malheurs de Zoran Ban

JEAN-LOUIS DONNAY

Après la remise de la 20e journée et l'intermède de la Coupe, le championnat reprend ses droits ce soir, avec au menu un certain Genk-Mouscron qui a quelque peu perdu de sa saveur. Mouscron, 10e, est d'ores et déjà passé cette saison à côté de son sujet. Certes a-t-il payé un lourd tribut à la malchance. Laminé par les blessures, son staff technique a souvent dû puiser dans la classe biberon pour compléter l'effectif. Mais les supporters comprennent mal que, confronté à pareils avatars, Staelens et ses adjoints aient choisi de se passer volontairement, depuis l'entame de la compétition, des services de Zoran Ban renvoyé sans autre forme de ménagement dans le noyau B avec lequel il n'a même pas l'autorisation de disputer les matchs de l'équipe réserve.

Ils m'ont jeté à la poubelle, peste le Croate qui, à 29 ans, est rongé par l'amertume et la déception. J'étais revenu à Mouscron avec d'autant plus de plaisir qu'après mes déboires à Genk, où l'Excel se rend ce vendredi, j'avais le sentiment de revenir dans ma famille. Je n'avais jamais oublié, en effet, les moments merveilleux passés, jadis, au Canonnier. Aujourd'hui, l'esprit a bien changé, aussi, chez les Hurlus.

Parti très jeune tenter sa chance dans le calcio avant de transiter par Boavista et Pescara, l'attaquant de Rijeka avait atterri à Mouscron en 1997, à l'époque où les frères Mpenza venaient de se faire la malle.

Acquis pour 2,5 millions de dollars, il allait être cédé 2 ans plus tard, pour 40 millions d'anciens francs, à Genk où il dut succéder à Souleymane Oulare. Pour son malheur, Ban débarqua dans le Limbourg au plus mauvais moment, lorsque la direction, déconcertée par l'élimination précoce en Ligue des champions face à Maribor perdit son sang-froid, limogeant Heyligen puis accordant à Boskamp les pleins pouvoirs, y compris celui de transférer à tour de bras de nouveaux éléments. Devenu excédentaire la deuxième année, Ban comprit très vite que son avenir ne se situait déjà plus à Genk.

Après avoir reçu un carton rouge, en demi-finale de Coupe contre Lommel, il connut alors les affres de la relégation dans le cercle des bannis. Le signal était sans appel, se remémore Ban. Genk entendait au plus vite se débarrasser de moi. Mais on approchait de la fin de l'exercice et sa direction, correcte, mit tout en oeuvre pour me faciliter la tâche, allant jusqu'à me recéder gratuitement à mon ancien club.

Bien décidé à prendre sa revanche sous la direction de Broos qui avait personnellement tenu à le rappeler au bercail, Ban éprouva quelques difficultés à se remettre dans le mouvement, à charge pour lui, il est vrai, de pallier le départ à Anderlecht de Jestrovic, auteur de 20 buts lors de son ultime saison au Canonnier. Avec 10 buts à son compteur, il s'acquitta de sa mission vaille que vaille tout en jurant bien, l'été passé, de mettre tout en oeuvre afin de reconquérir les coeurs de ses plus fidèles sympathisants.

Hélas, on ne m'a pas laissé ni le temps ni l'occasion de m'exprimer, regrette-t-il. Après le match remporté 0-3 à Sclessin et les deux buts de Bakadal, la direction technique a décidé de me remballer dans le noyau B, estimant qu'elle avait suffisamment de potentiel offensif sous la main. Malgré les blessés et l'insistance du président, les coaches n'ont plus voulu de moi. Staelens m'a assuré qu'il n'avait rien à me reprocher. Comprenne qui pourra !·

GENK. (équipe probable) : Moons, Sulejmanovic, Seyfo, Tomasic, Roumani, Beslija, Thijs, Skoko, Daerden, Dagano, Sonck. Réservistes : Schollen, Zokora, Wamfor, Vandenbergh, Suzuki.

Observations. Zokora revient de suspension. Euvrard est blessé à l'aine, Schollen (tendon d'Achille) est incertain. Le Slovène Bersnjak s'entraîne avec le noyau A. (M.C.V.C.).

MOUSCRON. (équipe probable) : Vandendriessche, Fransman, Vidovic, Besengez, Casto, De Vleeschauwer, Dugardein, Martic, Grégoire, Efoulou, Zewlakow. Réservistes : Duinslaeger, Pecqueux, Renier, Kubik, Coulibaly, Mpenza, Bakadal.

Observations. Légèrement tracassé par une petite élongation mercredi, Mbo Mpenza sera finalement du périlleux déplacement à Genk. Absent depuis le 17 novembre et ce match de Coupe remporté à Overpelt, il s'est entraîné normalement jeudi et retrouvera le banc de touche. Pour le reste, l'infirmerie s'est considérablement vidée, tant et si bien que Staelens n'aura pour une fois que l'embarras du choix pour arrêter une équipe qu'il souhaite résolument offensive. Zewlakow évoluera en pointe avec Efoulou en soutien, Grégoire et De Vleeschauwer ayant pour mission de venir créer le surnombre sur les ailes. Casto et Fransman occuperont les flancs défensifs tandis que Besengez récupère sa place aux côtés de Vidovic. Teklak et Rector reprendront les entraînements collectifs samedi. (V. J.)

Arbitre. De Bleeckere.

Coup d'envoi. 20h30 (direct Canal +).

Classement.

1. FC Bruges 19 17 1 1 58-17 52

2. Anderlecht 19 12 5 2 43-24 38

3. Lierse 19 11 3 5 33-18 38

Saint-Trond 19 11 3 5 49-26 38

5. Lokeren 19 11 4 4 38-27 37

6. Genk 19 9 5 5 42-30 32

7. Gand 19 9 8 2 32-29 29

Mons 19 9 8 2 31-25 29

9. Standard 19 8 6 5 33-25 29

10. Mouscron 19 7 7 5 32-34 26

11. Westerlo 19 7 11 1 17-32 22

12. Antwerp 19 6 9 4 28-35 22

13. La Louvière 19 5 9 5 19-24 20

14. GBA 19 5 11 3 32-38 18

15. Beveren 19 5 12 2 22-48 17

16. Lommel 19 3 13 3 16-35 12

17. Charleroi 19 2 11 6 20-45 12

18. FC Malines 19 2 13 4 15-48 10