LE NOUVEAU RESEAU TEC DU CENTRE, LES TRAMS 90 SONT MORTS VIVE LES AUTOBUS 136

Le nouveau réseau Tec du Centre

Les trams 90 sont morts

Vive les autobus 136

Exit les trams de la ligne 90 Charleroi-Binche-La Louvière. Du moins au-delà d'Anderlues. Pour rappel, en avril 1992, le conseil d'administration des Tec Charleroi décidait de mettre fin à l'exploitation par tramway du tronçon Anderlues-La Louvière, dont la société avait hérité suite à la régionalisation des transports en commun. Le choix n'avait pas manqué de provoquer des mouvements d'humeur dans la région du Centre où l'on n'avait guère apprécié la politique du fait accompli. Quoi qu'il en soit, les communes desservies étant situées dans son périmètre, la portion de la ligne 90 post-Anderlues est logiquement retombée dans l'escarcelle des Tec Hainaut. Qui se se sont trouvés confrontés à un problème technique d'exploitation, la société n'ayant plus d'autres lignes ferrées dans sa zone d'action. D'où l'option affichée dès le départ de remplacer les trams par des bus, non sans avoir promis un moratoire d'un an et une étude des flux. De ce côté, les forces vives du Centre sont restées sur leur faim et Michel Debauque, bourgmestre de la Louvière, n'a pas manqué de le rappeler lors de la conférence de presse de présentation des nouvelles lignes. Jouant les trouble-fêtes, le maïeur des Loups a regretté que l'étude des transports en commun sur la zone jadis confiée par le ministre Dalem à l'Idea n'ait en fin de compte abouti qu'à un bel exercice intellectuel ne débouchant sur rien de concret. Et de déplorer que la décision ait été prise malgré l'absence de résultats, sans être étayée par une étude circonstanciée. Exemple de lacune épinglée par Debauque: la desserte de Boussois «oubliée» ou la suppression d'un arrêt près de la gare à Haine-Saint-Pierre. Le maïeur contestataire s'est encore inquiété du sort qui sera réservé aux portions de sites propres de l'ancienne ligne. Cette dernière remarque acide fut l'occasion pour les responsables des Tec Hainaut de signaler que l'idée de réutiliser les sites propres urbains par les bus se trouvait actuellement à l'étude. Pour ce qui est du remplacement des trams 90, il se fera par la mise en service à partir du 30 août d'une ligne d'autobus 136 qui reliera Ressaix à La Hestre en passant par Binche, Péronnes, Trivières, Saint-Vaast et La Louvière avec de nouveau véhicules à trois doubles portes. Par ailleurs, l'actuelle ligne 30 Bracquegnies, La Louvière, Morlanwelz, Anderlues sera prolongée vers Binche via Leval-Trahegnies, tandis que l'horaire de la ligne 80 Trazegnies-La Louvière-Maurage sera entièrement cadencée avec une fréquence à l'heure.

Pour habituer le public à ces nouvelles dessertes qui permettront l'engagement d'une vingtaine d'agents, des bons de transport gratuits pour un voyage aller-retour valable du 30 août au 5 septembre ont été distribués aux habitants des communes concernées dans un toute-boîte.

F. Z.