LE SQUELETTE DE ROSWELL DEBARQUE A TF1: UN OS (MOELLEUX) QUE JACQUES PRADEL ENTEND RONGER JUSQU'AU BOUT

Un os (moelleux) que Jacques Pradel entend ronger jusqu'au bout

Le squelette de Roswell débarque à TF 1

En 1947, un engin curieux s'échoue sur une base américaine. L'Odyssée de l'étrange nous invite ce soir à disséquer la «chose» qui en serait sortie.

Quel est le préfixe de la planète? Si vous habitez Mars, Jupiter ou Saturne et que votre petit copain a fugué depuis près d'un demi-siècle, c'est le moment où jamais d'appeler Jacques Pradel. Car le disparu pour lequel il lance ce soir un avis de recherche dans «L'Odyssée de l'étrange» sur TF1 n'est autre que l'«extraterrestre» de Roswell, la créature qui fait parler d'elle depuis 48 ans et plus particulièrement ces derniers mois, depuis qu'un film prétendument «top-secret» qui lui est consacré est tombé du ciel.

Six doigts, six orteils, le ventre rond et le sang vert: le portrait-robot de la «chose» a tout pour plaire, surtout à l'audimat. Tremblez records: les scores de ce soir pourraient être intergalactiques.

OBJECTIFS VENDEURS

INCONTOURNABLES

Voilà plusieurs mois que l'animateur investigue «en journaliste classique», entendez de façon contradictoire, sur l'étrange phénomène. Il a consulté moult légistes, anthropologues et généticiens. Le téléspectateur sera d'autant plus en appétit qu'un différend (très terre à terre celui-là) avec le producteur de feu l'émission «Mystères» l'a contraint de différer jusqu'à ce soir le résultat de ses recherches, initialement programmé pour septembre.

Je n'ai aucun a priori sur les extraterrestres, explique Jacques Pradel. Ce que je veux, c'est soit démontrer qu'on est en présence d'un phénomène réellement extraordinaire (qu'il s'agisse d'un extraterrestre ou d'un humain victime d'une inimaginable expérience), soit prouver qu'il y a eu supercherie par la manipulation de pellicule. Dans les deux cas, c'est fascinant.

N'attendez évidemment pas de lui qu'il vous livre dès à présent sa version. L'homme connaît les OVNI (objectifs vendeurs naturellement incontournables) sur le bout des doigts. Suspense oblige, l'avis des savants et des faiseurs de rêves sera subtilement distillé entre les écrans de pub et les plans d'organes. Car c'est à décortiquer la créature de Roswell que l'animateur nous invite ce soir.

UNE SOUCOUPE OU

UN DÉTECTEUR NUCLÉAIRE?

L'odyssée de Roswell remonte à 1947. En juillet de cette année-là, les Américains annoncent avoir découvert sur une base militaire au Nouveau-Mexique les restes d'un «disque volant». A son bord, des hommes qui ressemblent à des hommes mais qui ne sont pas tout à fait des hommes... En 1994, l'armée US reconnaît qu'il s'agissait d'un détecteur d'explosions nucléaires soviétiques. Mais l'aveu ne suffit pas à décevoir totalement les amoureux de soucoupes. Au printemps 1995, ils ont du gras à se mettre sous la dent: un producteur britannique, ex-représentant chez Disney, sort de sa manche un film sur l'autopsie de l'un des humanoïdes, qui aurait été tourné en grand secret en 1947 par l'armée américaine. Ça marche mieux que Mickey: la pellicule se vend à 27 pays pour la bagatelle de 180 millions de FB...

TF1 vidéo avait déjà mis une cassette de l'«extraterrestre» sur le marché. Mais, au propre comme au figuré, les meilleurs morceaux du corps nous attendent ce soir. De l'aveu même de Pradel, qu'il soit dur ou qu'il soit mou, il veut ronger l'os jusqu'au bout...

JOËLLE MESKENS

«L'Odyssée de l'étrange» : TF1, 20 h 50.