CONSTRUIRE DE PLUS EN PLUS LOIN DE SON ATELIER

Construire

de plus en plus

loin de son atelier

L'Atelier d'architecture de Genval. Un atelier fondé en 1967 et derrière lequel se profile le célèbre architecte André Jacqmain. Les Belges le connaissent bien. On lui doit notamment l'immeuble Glaverbel à Bruxelles, plusieurs bâtiments universitaires sur le site du Sart-Tilman à Liège et à Louvain-la-Neuve (la bibliothèque des Sciences) le siège de l'exécutif flamand aux abords de la cathédrale Sainte-Gudule (Le Marquis), le Surlet de Chokier (occupé par la Communauté française), sans oublier quelques tours du Quartier Nord (North Gathe...).

Hors de nos frontières, l'Atelier de Genval s'est déjà illustré avec les pavillons belges des expositions universelles d'Osaka (1970) et Tsukuba (1985). On lui doit aussi la tour Sozacom à Kinshasha en collaboration avec Claude Strebelle, le second maître de Jacqmain. Une tour (25 niveaux, 30.000 m2) complètement cinglée, mais on a toujours adoré les choses un peu spéciales sise Boulevard du 30 juin et qui a étonnamment bien résisté (extérieurement du moins). Enfin, on lui doit encore plus de 80 logements de luxe sur une centaine d'hectares à Ibiza. Un travail très romantique. Du cousu main fait de façon artisanale et qui illustre la « poursuite du bonheur de vivre». Enfin, le Crédit agricole à Hong-Kong (5.000 m2) en collaboration avec Strebelle.

Depuis peu, l'Atelier de Genval vient de prendre la décision de s'investir beaucoup plus à travers le monde.

- On ne travaillera plus en Flandre vu l'évolution institutionnelle de la Belgique, explique André Jacqmain. D'où notre idée de nous ouvrir sur le monde. En témoigne le nombre impressionnant de concours auxquels l'Atelier a participé.

Qu'on pense à celui pour la bibliothèque d'Alexandrie (1989), pour l'opéra de Tokyo (1986) ou le parlement de Berlin (1992). Plus récemment, l'Atelier de Genval a été classé deuxième au concours pour l'aéroport Leonardo da Vinci (1994). Pour l'heure, ses architectes attendent les résultats d'un concours pour MTV (télévision hongroise) à Budapest (1994) et sont en négociation pour y transformer un immeuble en hôtel de luxe (1996). Hôtel de luxe, le mot est lâché.

- Ce sera à l'avenir notre cheval de bataille, précise André Jacqmain. Nous avons acquis dans ce domaine un important savoir-faire. Pensez au Conrad Hôtel Brussels, avenue Louise. Pour l'instant, nous avons un important projet hôtelier au Maroc (5 étoiles). La décison est imminente. Un autre projet à Dubaï (4 étoiles) où l'on attend aussi la décison. Enfin un golf immobilier à Marbella.

Pour patienter, l'Atelier de Genval a ouvert un bureau au Luxembourg (1995) et un autre à Budapest (1995).

- Bref, on avance un peu partout, conclut l'architecte. Le problème, c'est que la Chine par exemple est un marché très difficile à percer. On est si petit et c'est si loin.

ERIC MEUWISSEN