Accueil

APRES FLEURUS, JOURDAN LIBERE LIEGE ..QUI SUBIT DE LOURDES REQUISITIONS

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

XLVI. Le 7 fructidor an II (le 24 août 1794)

Après Fleurus, Jourdan

libère Liège... qui subit

de lourdes réquisitions

Nous avions laissé l'armée de Sambre-et-Meuse au soir de sa belle victoire de Fleurus. Depuis lors elle est allée de conquêtes en conquêtes dans les provinces belgiques. Au lendemain même de Fleurus, Jourdan, son chef, entrait sans coup férir dans Bruxelles. Par une heureuse coïncidence, le 9 thermidor, alors que la République renouait avec la liberté, il paraissait devant Liège. Avec le secours bienvenu des habitants, il est parvenu non sans mal à rejeter les Autrichiens du prince de Saxe-Cobourg des murs de cette Cité, si ardente dans son amour de la France et de la liberté. Pourtant les Liégeois, pareils en cela à leurs voisins belges, ont vite dû déchanter: les réquisitions de l'armée, contrainte de vivre sur le pays, sont lourdes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs