Accueil

DECES D'OLIVIER DELVILLE:UN CONFRERE,UN AMI S'EN VA... LE JOURNALISTE QUI ENTRA DANS L'ECRAN LE PERE DU TOURNOI DE L'ESPERANCE

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Décès d'Olivier Delville:

un confrère, un ami s'en va...

Il nous quitte au temps des chrysanthèmes, lui qui aimait orner le revers de son smoking d'un bel oeillet qu'il offrait, les soirs de gala, aux stars et aux jeunes filles. On trouve d'autres fleurs, des roses, au premier plan du superbe tableau de son père «L'Ange des splendeurs». Mais si son fils Olivier ne fut pas un ange, du moins en eut-il la patience dans son travail quotidien de journaliste et lorsqu'il organisait les grandes fêtes philanthropiques de notre journal. Ce dévouement dura cinquante ans. Entré à la rédaction du «Soir», à 19 ans, en 1924, Olivier Delville en a été longtemps le doyen et, ces dernières années, le plus ancien survivant d'avant la Seconde Guerre mondiale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs