Accueil

LE HAINAUT TERRE D'ARTISTES(II) LA PROVINCE AUX PETITS SOINS POUR CONSTANT MONTALD HEUREUSE REMISE A FLOTS DE LA "BARQUE IDEALE

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Le Hainaut terre d'artistes (II): la province aux petits soins pour Constant Montald

L'heureuse remise à flots de la «Barque de l'Ideal»

Parmi les 3.000 oeuvres très diverses que possède la province de Hainaut, l'histoire très chahutée de «la Barque de l'Idéal», pièce maîtresse de l'artiste d'origine gantoise Constant Montald, mérite assurément d'être comptée. La Barque de l'Idéal a glissé silencieusement sur les eaux calmes et profondes pour venir prendre à son bord deux hommes dans la fleur de l'âge, décrit Germain Van Herreweghe, biographe de Montald. Une jeune femme les y invite d'un geste engageant et aimable à la fois. Debout dans la frêle esquif, deux de ses compagnes sont prêtes à les accueillir pour les mener vers le but suprême, vers la beauté éternelle, vers le bonheur élyséen. Depuis quelques mois, cette peinture sur toile, véritablement maudite, séduit à nouveau les visiteurs du musée d'Art moderne de Bruxelles avant, sans doute, de regagner le Hainaut. Mais que de péripéties pour en arriver là...

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs