Accueil

Le papa de Julie face à Dutroux Le papa a fait parler Dutroux et Martin « Ce n'est pas une bonne instruction » Le juge Langlois : des pistes périphériques sans liens avec les rapts « Histoires de comptable » Une requête en récusation Lizin et la bombe des cassettes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Le papa de Julie face à Dutroux

* Intense émotion au procès de Marc Dutroux. Jean-Denis Lejeune interroge le juge d'instruction et les accusés. Les jurés devront poursuivre les questions.

RENE HAQUIN

MARC METDEPENNINGEN

A l'entame de la troisième semaine du procès intenté à Marc Dutroux et ses complices, Jean-Denis Lejeune, le papa de la petite Julie, est venu à Arlon poser ses questions au juge d'instruction Jacques Langlois qui venait, lundi, de clôturer le long (5 jours) exposé des conclusions de son enquête. Dans un climat tendu, le papa de Julie a demandé au magistrat des précisions sur des actes posés au cours de l'enquête : travail du chien pisteur à Grâce-Hollogne, prise en compte d'une tentative d'enlèvement à Ougrée quelques jours avant le 24 juin 1995, consultation d'experts psychologues, etc. Jacques Langlois s'est référé, pour l'essentiel, à son long exposé, renvoyant Jean-Denis Lejeune aux témoignages des enquêteurs et des experts qui viendront témoigner ces jours prochains de tous les détails de l'enquête.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs