Accueil

"LES BETES ET LEURS GENS" UN VERITABLE ALBUM DE FAMILLE, POUR LA FOIRE DE LIBRAMONT

Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

«Les bêtes et leurs gens»

Un véritable album de famille

pour la foire de Libramont

Fête des pères des agriculteurs, la Foire agricole de Libramont est aussi, et surtout peut-être, la Saint-Nicolas du bétail. Lavées et bichonnées de la tête aux pieds, les bêtes font rarement l'objet d'autant d'attentions. À «la Foire», les animaux sont des animaux propriétaires. Propriétaires de leurs gens, explique Omer Marchal en introduction du petit livre qu'il vient d'éditer sur le sujet. En fait de livre, c'est plutôt un album photo. L'oeuvre de deux Ardennais, Stanislas Marchal, photographe, fiston du premier et habitant de Villance (Libin), et Jean-Jacques Lecomte, prof de français domicilié à Rossart (Bertrix), auteur des textes et commentaires.

Entre Ascension et Assomption, le plateau de Recogne connaît une cinquième fête d'obligation: le «concours». D'emblée, Jean-Jacques Lecomte résume parfaitement l'esprit de cette solennelle communion du monde rural et du monde urbain. Cela donne, bien sûr, un violent coup de fouet à la nonchalante économie dominicale de Libramont.

Puis il dresse, à l'instar du photographe qui fixe sur sa pellicule les instants de la Foire, une série de tableaux évocateurs des moments forts. Vedettes de l'album: les vaches, taureaux, moutons, chèvres et autres chevaux. Dans le second rôle: leurs propriétaires.

Photos et commentaires sentent bon l'ambiance de cet événement estival. Même si le chauvinisme n'en est pas tout à fait absent. Il en est ainsi de cette ode au Blanc-Bleu Belge. Depuis les années quatre-vingt, il porte sur son large dos tous les rêves des éleveurs de Moyenne et Haute Belgique qui n'avaient, jusqu'en 1960, jamais vraiment réussi de bétail viandeux. Or, (...) cette race est sortie de son berceau: le Blanc-Bleu Belge est devenu le produit numéro un de l'exportation wallonne. Elle se lance gaillardement à la conquête du monde entier: nos bouviers se mesurent aux cow-boys du Wisconsin.

L'ode au BBB se double aussi, et surtout, d'une ode au cheval de trait. Tout au long du livre d'abord avec, entre les différents tableaux de la Foire, un vibrant hommage au travail de l'animal en forêt. À travers de multiples photos de famille ensuite. À travers, enfin, quelques lignes pleines d'espoir pour l'avenir. C'est plutôt une nouvelle dimension du temps que l'on cherche avec lui, un rythme plus calme, hors de la fuite éperdue de la vie chronométrée. Avec ce compagnon qui le reconquiert, l'homme est rendu au sol et à la réalité.

Le tout est agrémenté d'une centaine de photos de famille illustrant la complicité, voire la tendresse, de l'animal de la Foire avec son propriétaire. Les commentaires, écrits à la façon d'un journal régional, achèvent d'ancrer les illustrations dans la convivialité de l'événement.

É. B.

À lire: «Les bêtes et leurs gens» par S. Marchal et J.-J. Lecomte, chez Omer Marchal Éditeur. Tél: 061-65.51.54.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une