BIG BANG SCHTROUMPF DEPOSE SON BILAN ON-THE-ROCKS

Petits hommes bleus bientôt sans village lorrain?

Ça n'a jamais bien schtroumpfé...

La décision a été annoncée vendredi lors d'une réunion du comité d'entreprise. Le parc d'attraction «Big Bang Schtroumpf» d'Hagondange, près de Metz France, a déposé son bilan. Aucun accord de reprise n'a, pour l'instant, été signé.

Début octobre déjà, on attendait ce dépôt de bilan. Mais lors d'un conseil d'administration de la Sorepark - société chargée de la gestion du parc «Big Bang Schtroumpf» -, les actionnaires avaient voté la poursuite des activités, malgré les problèmes financiers en constante évolution.

Le «Big Bang Schtroumpf» a, en effet, ouvert ses portes en avril 1989 et n'est jamais parvenu à attirer les foules. Au lieu du million et demi de visiteurs prévus, seules huit cent mille personnes avaient visité le parc cette année. En 1990, la fréquentation a encore diminué: on parle de quatre cent mille visiteurs.

Le conseil d'administration avait, dès lors, entrepris des démarches vers différents candidats repreneurs. C'est dans ce contexte que l'on a d'ailleurs cité le nom de Walibi. Le spécialiste belge du secteur s'était cependant montré réticent face, notamment, au montant élevé des dettes de «Big Bang Schtroumpf».

Eddy Meeus, patron de Walibi, avait, début octobre, parlé d'investissements disproportionnés effectués à «Big Bang Schtroumpf» et dans l'état actuel des choses, avait-il ajouté, il n'est absolument pas question d'une reprise par Walibi, ou même de participation à l'actionnariat.

Les choses ont-elles changé aujourd'hui? Chez Walibi ou ailleurs? Le «village» lorrain des petits hommes bleus, contesté par leur père Peyo également, sortira-t-il de la grisaille? (D'après Belga.)