C'ETAIT HIER: THIERRY STEVAUX, VAINQUEUR EN 1973

C'était hier: Thierry Stevaux,

vainqueur en 1973

Nous poursuivons notre rétrospective consacrée aux vainqueurs du Tournoi de l'Espérance avec le portrait du vainqueur «garçons» de 1973.

S'il fallait parmi tous les anciens lauréats désigner le sportif le plus éclectique, ou du moins celui qui se passionne pour le plus grand nombre de disciplines, on pourrait sans conteste faire mention de Thierry Stevaux qui enleva notre tournoi en 1973.

L'homme, en effet, continue à s'intéresser non seulement pour les principales manifestations tennistiques, ce qui est normal, mais encore pour tout ce qui regarde la football et la balle au panier. Passions multiples bien sûr, mais aussi une activité professionnelle qui est restée basée sur tout ce qui regarde le sport de la raquette.

A 34 ans, j'ai en charge l'école de tennis régionale à Charleroi et j'officie aussi à Odrimont. Je suis également le représentant belge d'une société suisse qui a un important département sportif. J'ai arrêté la pratique du tennis il y a 7 ans tout simplement parce que j'en avais un peu marre de me battre tournoi après tournoi et que je n'avais plus cette soif de vaincre indispensable si l'on veut continuer à s'imposer. A la demande de la Fédération, j'ai été le coach de Demuynck et de Langaskens mais après un an, des problèmes ont surgi et aujourd'hui je me consacre en ordre principal à l'enseignement.

Thierry Stevaux a arrêté de lutter sur le court mais ses meileurs souvenirs restent cependant attachés au tennis: un excellent comportement chez les juniors, une victoire remarquée à l'époque sur Thierry Tulasne et aussi 31 capes internationales qui lui ont permis de courir le monde la raquette à la main.

Et son succès dans le Tournoi de l'Espérance?

Ce fut, à 17 ans, ma première grande victoire. Grâce à elle, je me suis fait connaître du grand public et il est évident que ce tournoi reste pour moi un merveilleux moment qui a vraiment marqué le départ de la carrière que j'ai connue.

Aujourd'hui, comme tant d'autres, Thierry Stevaux tente d'inculquer aux plus jeunes tout ce qu'il a appris tout au long d'une carrière fort bien menée. Avec pareil professeur, les jeunes qu'il a sous sa direction ne peuvent qu'emprunter le bon chemin.

J. Fy.

Sur le même sujet
SportTennisBelgique