DJORKAEFF,HEROS MALGRE LUI EN...KALMOUKIE

Djorkaeff, héros malgré lui en... Kalmoukie

La petite république russe de Kalmoukie oublie sa sérénité bouddhiste et s'enflamme pour «l'enfant du pays»... Youri Djorkaeff, un footballeur français d'origine kalmouke, qui tient la vedette au Championnat d'Europe des nations en Angleterre. A vrai dire, Youri Djorkaeff n'est qu'à un quart kalmouk, le milieu de terrain prodige ayant également dans les veines du sang polonais et arménien.

L'enfant des banlieues parisiennes n'a d'ailleurs jamais mis les pieds dans cette république de steppes arides des bords de la mer Caspienne, peuplée de 320.000 habitants de religion bouddhiste et de type très asiatique. Mais les Kalmouks ne s'arrêtent pas à ces détails. Youri Djorkaeff est devenu un héros national chez nous, affirme Badma Koldaïev, journaliste sportif au quotidien «Les Nouvelles de Kalmoukie». Mon journal a organisé un concours de pronostics sur l'Euro 96. Sur 3.000 réponses, 1.500 ont donné la France gagnante.

La Kalmoukie, largement coupée du reste du monde à l'époque soviétique, n'a découvert qu'au début des années 1990 l'existence en France de la famille Djorkaeff, ainsi que sa lointaine origine kalmouke. Jean Djorkaeff, père de Youri et lui-même arrière droit de l'équipe de France de football dans les années 60 (43 sélections, 3 buts), est aussitôt invité sur la terre de ses ancêtres, où il reçoit un accueil triomphal au printemps 1992. Il y retourne à deux reprises, et le président kalmouk, le milliardaire Kirsan Ilioumjinov, lui propose même d'entraîner le club local Ouralan (En avant), qui se traîne en deuxième division russe.

Jean Djorkaeff refuse poliment, arguant qu'il doit s'occuper de la carrière de son fils, dont il est le manager, ainsi que d'un commerce. En mai dernier, en visite officielle à Paris, Kirsan Ilioumjinov rencontre cette fois Youri, devenu le meneur de jeu du Paris SG, à qui il propose de venir à son tour retrouver ses terres d'origine. Une origine troublée, car l'histoire de la famille Djorkaeff épouse les soubresauts du siècle. Le grand-père de Youri, natif des environs d'Astrakhan (delta de la Volga), a quitté la Russie après l'arrivée au pouvoir des «Bolcheviks» en 1918 - beaucoup de Kalmouks ont combattu dans les rangs de l'Armée blanche et se sentent indésirables. Il épousera une Polonaise, et leur fils Jean convolera à son tour avec une Arménienne, dont le père a fui en France la répression turque. La Kalmoukie, elle, est devenue entre-temps le paradis des joueurs d'échecs. Le tout-puissant président Ilioumjinov, un passionné de l'échiquier, en a fait le sport quasi officiel de la République. Nommé récemment président de la Fédération internationale des échecs, M. Ilioumjinov est à l'origine de la rencontre entre le Russe Anatoli Karpov et l'Américain Gata Kamsky actuellement dans la capitale Elista. Mais la popularité de Youri Djorkaeff est telle qu'elle en ferait presque de l'ombre à Kirsan Ilioumjinov, qui a construit un culte autour de sa personnalité, et qu'une biographie officielle en bandes dessinées compare au héros de cinéma Indiana Jones.

Nous n'avons qu'un seul héros, c'est Kirsan Ilioumjinov, corrige aussitôt le porte-parole du président, Evgueni Ounkourov, quand on l'interroge sur la gloire grandissante de Youri Djorkaeff. Mais les Kalmouks sont fiers qu'un des représentants de leur peuple connaisse un tel succès.