Accueil

DMO diffuse ses lumières Une PME d'ingénierie optique, pour tester les pare-brise automobiles

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

DMO diffuse ses lumières Une PME d'ingénierie optique, pour tester les pare-brise automobiles

La naissance d'un projet trouve parfois ses origines dans une blessure. Pour Daniel Malaise, la cicatrice qui barre la mémoire incruste à jamais le nom Spacebel. La société, créée en 1988, fut sous sa direction le fleuron du domaine spatial liégeois. Mais en 1993, il entre en conflit avec l'actionnaire français de l'époque, Matra (40 % contre 50 % pour la Société régionale d'investissement de Wallonie), à propos de la stratégie de l'entreprise. Daniel Malaise quitte alors Spacebel pour fonder sa propre société. Spacebel connaîtra ensuite une longue descente aux enfers avant la faillite en juillet 1997.

L'échec est terrible pour l'astrophysicien: D'autant plus qu'il était évitable... Daniel Malaise ne décolère pas et met toujours en cause plusieurs décideurs de la région liégeoise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs