Farid Bamouhammad avait déjà été condamné à 13 ans de prison en cour d'assises Prise d'otages par un multirécidiviste à Bruxelles

Farid Bamouhammad avait déjà été condamné à 13 ans de prison en cour d'assises Prise d'otages par un multirécidiviste à Bruxelles

Quatre personnes, dont un enfant de quatre ans, ont été prises en otage, mercredi, par un homme de 33 ans, déjà condamné à de multiples lourdes peines. Farid Bamouhammad - surnommé Farid-le-fou - a finalement été intercepté, à 15 h 31, au Quick de Drogenbos, par l'Escadron spécial d'intervention (ESI) de la gendarmerie. Tous les otages sont en bonne santé.

Bamouhammad, un Marocain né à Saint-Dizier en France, est intervenu à 6 heures du matin, mercredi, avec deux complices au domicile etterbeekois de son ex-compagne, Nathalie. Il disait être armé d'un pistolet et de grenades. Jusqu'à midi, il a maintenu la pression sur les parents de son ex-compagne, sa soeur et un enfant âgé de 4 ans. Puis Farid Bamouhammad a emmené ses quatre otages dans la BMW des grands-parents.

Grâce à un repérage téléphonique, le juge d'instruction Damien Vandermeersch et les enquêteurs ont pu les retrouver dans un Quick de Drogenbos. C'est là que l'ESI est intervenu, en ne laissant aucune chance au malfaiteur. Il sera entendu jeudi par le juge. Ses deux complices ont, par contre, disparu.

La tension était grande parmi les forces de l'ordre car Bamouhammad a un lourd passé judiciaire. Il fait encore actuellement l'objet d'une instruction du juge Vandermeersch, pour extorsion et séquestration. Des faits liés à ses relations avec son ex-compagne.

Précédemment, Farid Bamouhammad avait déjà été condamné à de nombreuses reprises: en 1984, 3 ans à Bruxelles pour vol avec violences, coups à agent, rébellion et outrage; en 1986, 5 ans à Bruxelles pour vol avec violences, recel, rébellion, outrage, coups à agent; en 1987, 6 ans à Mons pour prise d'otages, vol avec violences; en 1990, 18 mois à Liège pour destruction d'objets d'utilité publique; et en 1997, 13 ans par la cour d'assises de Bruxelles, pour un assassinat et une tentative de meurtre.

Pour ces derniers faits, Farid Bamouhammad était incarcéré à la mi-juillet 1994, peu après avoir tiré sur un homme, en pleine rue à Schaerbeek. Il prétendait que cet homme avait violé sa compagne Nathalie. C'est pour cette même raison qu'il avait aussi tenté de tuer un autre individu, à la rue Neuve, en juin 1994.

Farid Bamouhammad s'était réfugié dans le nord de la France, après avoir bénéficié d'une libération conditionnelle. La Belgique avait tenté de l'intercepter, à Lille, dans le cadre de l'instruction pour extorsion et séquestration. Sans succès...

JEAN-PIERRE BORLOO