Accueil

L'APPUI AMERICAIN A VIOLETA CHAMORRO

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

La crise politique met la paix en danger au Nicaragua

L'appui américain à Violeta Chamorro

Dans sa difficile tâche de reconstruction d'un Nicaragua ravagé par la guerre civile, la présidente Violeta Chamorro a reçu un ballon d'oxygène: début avril en effet, l'administration Clinton a décidé de débloquer 50 millions de dollars, soit la deuxième moitié d'une aide américaine qui avait été suspendue par le président Bush l'été dernier.

Le gouvernement nicaraguayen a bien besoin de l'aide internationale pour redresser une situation économique peu brillante. Certes, la présidente a réussi à stabiliser la monnaie et à faire passer l'inflation, jadis de 33.000 %, à 15 %, mais, si l'entreprise privée a connu un véritable boum grâce à l'introduction des règles du marché libre, le taux de chômage tourne toujours autour de 50 %, et les investissements étrangers se font attendre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs