LA PETITE 121 BONNE AUSSI POUR LA ROUTE

TEST NOUVEAUTÉ

La petite 121 bonne aussi pour la route

Pour. Comportement routier, insonorisation, aménagement intérieur, finition.

Contre. Espace à l'arrière, accélérations et reprises du moteur diesel en usage routier, capacité limitée du réservoir de carburant.

Un moteur diesel se justifie-t-il sur une petite voiture ? Moins que sur une familiale mais plus aujourd'hui qu'hier grâce à la tenue de route, au confort et à la gamme des équipements disponibles sur des «citadines » capables d'affronter de longs itinéraires sans inconvénients majeurs. Calquée sur la Ford Fiesta déjà testée dans ces colonnes («Soir-Auto» du 14 octobre 1995) et présentée en «première» au Salon de Bruxelles, la Mazda 121 a retenu elle aussi, à côté des mécaniques à essence 1.3 et Zetec 1.25 (un nouveau moteur Ford décrit ci-dessous, associé à une boîte mécanique ou automatique à variation continue), un diesel développant 60 ch.

Conforme en (presque) tous les points à la Fiesta, la nouvelle 121 devrait s'en tenir à ces trois offres mécaniques, à l'inverse de la Ford qui proposera d'autres «Zetec» 1.4 (sous peu) puis 1.7. Selon l'importateur Mazda, 20 % des 121 vendues en Belgique devraient recourir au moteur diesel. De même puissance que l'ancien 1.300 cc en fonte, le 1.800 cc diesel offre davantage de couple, une consommation réduite (gain en ville d'un litre aux 100 km) mais des performances assez moyennes confirmées par les accélérations : il a besoin d'1,5 seconde supplémentaire pour faire passer la 121 de 0 à 100 km/h. Même constat si on compare la Mazda à d'autres petites voitures diesel: le Ford 1.800 est sensiblement moins performant que les mécaniques proposées sur les Starlet (54 ch), Punto (57 ch) et Clio (60 ch) de puissances égales ou inférieures et affiche les moins bons résultats dans notre tableau habituel. Vaillante sans doute, la 121 diesel est ainsi handicapée lors de dépassements sur routes et autoroutes par le manque de reprises.

Très logiquement, la petite Mazda dégage par ailleurs les mêmes impressions que celles laissées par la Fiesta largement renouvelée tout en gardant une silhouette proche mais aussi la plate-forme et l'empattement de l'ancien modèle dont découle un inconvénient : un espace réduit à l'arrière. Pas question d'emmener quatre adultes et leurs bagages. A l'avant, l'espace est généreux à travers une découpe du tableau de bord inspirée de l'Alfa 145, l'aménagement des commandes est judicieux et les sièges confortables. Soignée dans sa finition et bien insonorisée, y compris en version diesel, la 121 se distingue encore par une tenue de route sécurisante et un confort très occasionnellement contrarié par des sautillements du train arrière.

FIESTA-121: OPTIONS

ET ÉQUIPEMENTS DIFFÉRENTS

Sur la route, comment reconnaître, indépendamment des sigles différents, une Mazda 121 d'une Ford Fiesta ? La calandre chromée type Xedos et le capot à deux plis sont propres à la Mazda, tout comme les barres de protection latérales, à l'arrière et sur les pare-chocs, les enjoliveurs, le moulage et le recouvrement des sièges. A l'inverse, les deux airbags et les prétentionneurs des ceintures de sécurité font partie de l'équipement de série de la seule Fiesta. Mazda a plutôt rétenu, sur toutes les versions, un compte-tours, deux haut-parleurs et surtout une garantie et une assistance routière de trois ans. Deux formules disponibles chez Ford moyennant suppléments. Conçue par Ford et assemblée sur ses chaînes en Grande-Bretagne, la 121 mérite ainsi, aux yeux de Mazda, les critères de fiabilité qui font encore aujourd'hui la réputation de nombre de japonaises. L'importateur y ajoute un prix de lancement compétitif mais très momentané : fin mars, toutes les 121 coûteront 13.000 F de plus !

YVES de PARTZ

Fiche technique 1.8 Diesel

PRIX: 406.000 F, TVA comprise, plus 5.000 F de TMC.

CARACTÉRISTIQUES: 5 portes (version 3 portes: 391.000 F). Long. 3,82 m. Larg. 1,63 m. Coffre: 250 à 930 dm3. Poids: 1.510 kg. Moteur: 4 cylindres en ligne, 1.753 cc, 60 ch à 4.800 trs/m, 106 Nm à 2.500 trs/m. Transmission: 5 vitesses, traction avant. Direction: crémaillère (servo), diamètre de braquage 9,9 m (entre trottoirs). Freins: disques avant, tambours arrière.

PERFORMANCES: 155 km/h, 0 à 100 km/h en 17,4 s (chiffres constructeur).

CONSOMMATION: 4,7 l aux 100 km à 90 km/h, 6,5 l à 120 et 6,6 en ville (chiffres constructeur). Réservoir: 42 litres.

ÉQUIPEMENT: ceintures de sécurité réglables en hauteur, dossier arrière rabattable en une partie. Options: version TSD avec verrouillage central, vitres électriques avant, pare-chocs peints, rétros électr. et chauffants, console centrale large, dossier arrière rabattable en deux parties, vitres teintes, lampe de lecture et éclairage dans le coffre (27.000 F); peinture métal. (10.000 F), toit ouvrant (9.000 F), air conditionné (33.000 F), ABS (20.000 F), 2 airbags plus prétentionneurs de ceinture (20.000 F).

Autres versions

1.25: 404.000 F (5 portes), plus 2.500 F de TMC; nouveau moteur Zetec puissant et souple de 75 ch, 170 km/h maxi, 0 à 100 km/h en 12,7 s.

1.25 CTX: 454.000 F (5 p.), plus 2.500 F de TMC; boîte automatique à variation continue

1.3: 364.000 F (5 p.), plus 2.500 F de TMC; moteur de base en fonte (60 ch) aux performances moindres (0 à 100 km/h en 15,9 s) et à la consommation légèrement supérieure (norme conventionnelle moyenne: 7,6 l aux 100 km).

La concurrence

Berlines diesel 5 portes de dimensions (3,70 à 3,82 m de long) et de performances (54 à 68 ch) comparables: prix TVA et TMC comprises, vitesse maximale et «temps» d'accélération de 0 à 100 km/h en secondes mesurés par le constructeur:

Renault Clio 1.9 D398.500 161 14,8

Mazda 121 1.8 D406.000 155 17,4

Fiat Punto 1.7 D407.000 163 14,8

Seat Ibiza 1.9 D415.320 161 15,2

Volksw. Polo 1.9 D434.946 160 15,8

Ford Fiesta 1.8 D435.000 155 17,4

Peugeot 205 1.8 D450.900 162 14,2

Opel Corsa 1.5 TD456.878 165 14

Toyota Starlet 1.5 Dn.c. 155 14,5