Accueil

Le « parler vrai » de Michel Bourlet

L’ex-procureur du Roi de Neufchâteau, gestionnaire du dossier Dutroux, sort un livre de souvenirs. Son « échec personnel » : Fourniret.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

L’ex-procureur du Roi de Neufchâteau, Michel Bourlet, admis à la pension depuis le début de l’année 2009, est un homme entier et têtu. Sa Traque au loup qu’il publie aux éditions Luc Pire aurait pu se concentrer, pour assurer un prévisible succès de diffusion, à l’affaire qui fit sa notoriété : l’arrestation de Marc Dutroux et cette interminable enquête qui aboutit, neuf ans plus tard, à la condamnation par la cour d’assises du Luxembourg du pervers de Marcinelle, de son épouse Michelle Martin, de son complice Michel Lelièvre et de Michel Nihoul. Le premier titre de son ouvrage, agrémenté de nombreuses citations qui disent sa passion de la littérature et de l’Histoire, devait d’ailleurs emprunter le pluriel et s’intituler « La traque aux loups ». Mais la bête, pour lui, est unique. Plus que Dutroux, c’est Michel Fourniret « l’Ogre des Ardennes » qui lui trotte dans la conscience. « Dutroux, c’est une affaire qui m’a touché au plus haut point, explique-t-il sans surprise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs