Accueil

VINGT ANS POUR BOUHOUCHE QUATORZE POUR BEIJER

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Vingt ans pour Bouhouche,

quatorze pour Beijer

Après le verdict hétérogène des jurés vendredi, un arrêt plus modulé a «rapproché» les condamnés.

Madani Bouhouche condamné à vingt ans de travaux forcés et Robert Beijer à quatorze ans de réclusion: ce fut l'épilogue, hier après 22 heures, au Palais de Justice de Bruxelles, du «procès des cent jours» (106 exactement, compte tenu des quatre journées de délibération du jury). Procès le plus long de notre histoire mais aussi des plus nébuleux, et dernier procès des assises dites du Brabant.

Acquitté vendredi pour l'assassinat de l'ingénieur Mendez, en 1986, mais condamné pour le vol de sa collection d'armes en 1985, l'ex-gendarme Bouhouche, 43 ans, dit coupable de crimes dont l'un remonte à 1982 (un vol d'or à Zaventem aggravé par le meurtre de Francis Zwarts) et le plus récent à 1989 (l'expédition meurtrière d'Anvers), risquait la mort.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs