Accueil

QUELLE PREVENTION POUR LES PEDOPHILES?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Quelle prévention pour les pédophiles ?

Depuis le mois d'août 1996, le mot «pédophilie» est accroché de façon manifeste au blason de la Belgique. «Le Soir» a déjà abondamment abordé la prise de conscience collective (d'abord), politique (ensuite) que l'affaire Dutroux a déclenchée à travers le pays. Mais peut-être y a-t-il eu, aussi, des prises de conscience individuelles, des personnes qui se sont rendu compte, à travers l'horreur des révélations, qu'elles aussi avaient des tendances, des pulsions, voire étaient déjà passées à l'acte. Que faire dans ce cas, vers qui se tourner ?

Apparemment, dans notre pays comme dans beaucoup d'autres, il n'existe aucune structure d'écoute spécialisée ou adaptée à répondre aux problèmes de pédophilie. Le pédophile qui veut se confier à quelqu'un ne peut, logiquement, que se tourner que vers un psy ou un sexologue (donc se reconnaître malade mentalement comme première démarche !), ou encore à un policier (donc se reconnaître délinquant). Autant de solutions qui ne sont pas évidentes à assumer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs