Toiles de contrastes

Temps de lecture: 1 min

Toiles de contrastes

Durant l'été, «Victor» a choisi d'offrir un tremplin à quelques étudiants en photographie. Jeune diplômée de l'Inraci (Bruxelles), Catherine Vandervelde (23 ans) s'est glissée dans l'atelier d'un peintre à Soignies. Un lieu particulier par son ambiance noire, bercé en permanence par la musique qui inspire le plasticien dans ses oeuvres...

Quand l'artiste se dévoile au photographe, explique-t-elle, la signification des éléments apparaît, telle la précision des contours ou la violence des contrastes... Autant de facettes d'un langage capable d'exprimer «une démarche introspective basée sur la souffrance». Les peintures de Philippe Blariaux représentent des corps tordus, tenaillés, torturés. Les couleurs sont tantôt froides comme les limbes, tantôt chaudes comme le magma.

Un travail de Catherine Vandervelde.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une