Accueil

UNE RELIGION DE TROP

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une religion

de trop

Mille neuf cent nonante-trois sera une année essentielle dans l'histoire institutionnelle de la Belgique. Elle s'est matérialisée par une avancée fédérale concrétisée, notamment, par une révision constitutionnelle. De multiples dispositions de la loi fondamentale ont été modifiées afin de parfaire le caractère fédéral de l'État. Le Constituant a, cependant, profité de l'occasion pour modifier certaines règles relatives aux droits et libertés des Belges. Entre autres, une vieille revendication du monde laïque a été satisfaite. Un article 181, paragraphe 2 de la Constitution prévoit, en effet, désormais que «les traitements et pensions des délégués des organisations reconnues par la loi qui offrent une assistance morale selon une conception philosophique non conventionnelle sont à la charge de l'État; les sommes nécessaires pour y faire face sont annuellement portées au budget».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs