VDB,LE KET DEVENU CROCODILE

RTL-TVi sur la trace du fils de boucher devenu ministre d'État

VDB, le «ket» devenu crocodile

Un livre, un reportage sur un itinéraire stupéfiant: la recette VDB marche encore.

Crocodile ou renard? Je préfère crocodile. C'est plus difficile à abattre, plus prudent, plus courageux aussi: le crocodile n'hésite pas à attaquer hors de l'eau. Paul Vanden Boeynants, tel qu'en lui-même...

Autre florilège, inspiré par le général de Gaulle (qu'il rencontra lors d'un entretien mémorable avec Pierre Harmel): Les choses étant ce qu'elles sont et les hommes ce qu'ils ne devraient pas être, prenons-en notre parti. Ou encore: Quand je réfléchis sur ma vie, je me dis que j'aurais dû m'abstenir de faire de la politique. Plus égoïstement, j'aurais dû m'occuper seulement de mes affaires. Aujourd'hui, je serais un grand de la vie économique. Une sorte d'Albert Frère du pâté de foie?

Ces bons mots et quelques autres parsèment le reportage que Kathryn Brahy, de RTL-TVi, a voulu consacrer à celui qu'elle nomme gentiment le «Ket de Bruxelles».

Fruit de nombreux entretiens avec cet homme qui est, d'abord et avant tout, un extraordinaire comédien, son patient travail nous mène du collège Saint-Michel à l'usine Dacor, des bureaux de la Foire internationale de Bruxelles à la célèbre villa du Touquet, des travées de l'Union Saint-Gilloise aux tours maudites du WTC.

Beulemans ou ministre d'État? Escroc ou gestionnaire hors norme? Archétype de ce que la politique produit de pire ou illustration du principe selon lequel «même les plus petits peuvent arriver au sommet de l'État»? Le reportage de notre consoeur, basé sur le témoignage de papy Paul, ne nous permettra pas de trancher. Qui le pourrait, d'ailleurs, tant la trajectoire de VDB est déroutante, exceptionnelle?

C'est cela, sans doute, qui amène la génération des jeunes journalistes politiques à s'intéresser au «vieux crocodile», que les péripéties post-électorales du marigot bruxellois viennent de priver de son rêve ultime: le maïorat, avec vue sur la Grand-Place. Il y a, c'est vrai, un côté passionnant dans la découverte de cette itinéraire d'un enfant peu gâté au départ - même si VDB force un peu le trait, dans ce domaine comme dans d'autres. Tandis que Kathryn Brahy convainquait le «ket» de tout (?) lui dire, deux autres de nos confrères, Pierre Havaux et Pierre Marlet, se lançaient d'ailleurs dans une biographie intitulée «Sur la piste du crocodile», qui sera publiée très prochainement. Comme quoi, l'intérêt médiatique que suscitent les politiques n'est pas toujours proportionnel à leur jeunesse...

QU'UN CHIEN PÈTE...

Sincère ou non, le témoignage de Vanden Boeynants recueilli par RTL permet, en tout cas de revivre quelques épisodes de la vie politique des 50 dernières années. Celles qui virent l'ex-élève des Jésuites - il ne nous dit pas combien de temps il a vraiment passé à Saint-Michel - gravir à grandes enjambées les marches du pouvoir. Echevin dès 1953, ministre des Classes moyennes (il est l'inventeur du jour de repos hebdomadaire obligatoire), ministre de la Défense nationale, Premier ministre, ministre d'État, président du PSC: incroyable collection de mandats. Qui, malheureusement pour l'intéressé, a ensuite été complétée par quelques épisodes judiciaires.

Ce fut d'abord, bien sûr, la lourde condamnation pour fraude fiscale, assortie d'attendus extrêmement durs. Aujourd'hui, VDB explique qu'il n'a, en définitive, fait que ce que font des milliers de patrons, oubliant seulement qu'il n'était pas vraiment un chef d'entreprise comme les autres...

Ce fut ensuite la rocambolesque équipée du Touquet, et l'enlèvement par Patrick Haemers, qui se solda par la remise d'une rançon de 63 millions de F. Kathryn Brahy a ramené VDB sur les lieux de son calvaire: deux petits trous forés dans le mur de la chambre pour y planter la chaîne qui l'emprisonnait, attestent de l'épisode.

Et puis, enfin, il y a le reste. La rumeur, les faits jamais prouvés mais dont tout le monde parle. Les contrats de la Défense, les collusions avec les promoteurs, les liens avec des milieux d'extrême droite... Beaucoup pour un seul homme. Trop? Qu'un chien pète trop fort dans la rue, et c'est VDB, conclut l'intéressé. On ne se refait pas.

J.- P. S.

Diffusion sur RTL-TVi ce mercredi à 23 h 20; rediffusion le samedi 19 novembre à 11 h 50.