Catalogne: majorité absolue pour les indépendantistes

L’essentiel

► Les indépendantistes remportent 72 sièges sur 135 et obtiennent la majorité absolue.

► Le taux de participation a atteint des records (plus de 75 %).

► Le leader indépendantiste Artur Mas a revendiqué sa victoire devant les Catalans.

72 sièges sur 135

Les deux listes indépendantistes catalanes ont obtenu dimanche soir la majorité absolue des sièges au parlement régional, un score qu’elles estiment suffisant pour lancer le processus indépendantiste, selon des résultats quasi-définitifs.

La liste de la coalition « Junts pel Si », rassemblant des partis de gauche, de droite et des associations pro-indépendance, a obtenu 62 sièges, après dépouillement de plus de 97 % des bulletins de vote, selon les résultats officiels diffusés par la région. La liste de La CUP (candidature d’unité populaire) a obtenu de son côté dix sièges. À elles deux, elles totalisent 72 sièges sur 135.

La vidéo sur votre mobile

« L’indépendantisme l’a emporté »

Le président sortant de la Catalogne (nord-est de l’Espagne), l’indépendantiste Artur Mas a revendiqué la victoire de son camp dimanche, après la publication de résultats partiels des élections régionales faisant état d’une majorité absolue en sièges pour les séparatistes.

« Nous avons gagné », a clamé Artur Mas en quatre langues – catalan, espagnol, anglais, français – devant près de 2.000 partisans rassemblés au centre de Barcelone qui scandaient « un seul peuple ».

« Aujourd’hui l’indépendantisme l’a emporté et nous avons une majorité plus que suffisante pour aller de l’avant avec notre projet », a dit aussi, avant lui, l’autre grand dirigeant indépendantiste catalan, Oriol Junqueras, dirigeant d’Esquerra republicana de Catalunya (gauche indépendantiste).

Une participation record

Le taux de participation a atteint des records ce dimanche. Près de 75 % des Catalans sont venus voter, en 2012 ils étaient 67,76 %.

Une foule de près d’un millier de personnes s’était rassemblée dans le centre de Barcelone dimanche soir devant un ancien marché, le Born, où s’est installé l’état-major de campagne de « Junts pel si » (Ensemble pour le oui), la principale liste indépendantiste. Ils scandaient « In-de-pen-den-cia » et agitaient des drapeaux rouge, jaune et bleu des sécessionnistes.

Un des directeurs de la campagne de Junts pel si, Francesc Homs, s’est adressé à la foule de sympathisants, en se montrant prudent, mais plein d’espoir. « Notre impression, en fonction des données dont nous disposons, c’est qu’il y a une majorité souverainiste claire et nette en faveur de l’indépendance ».