Le discours de Poutine à l’ONU «néo-stalinien», selon la Lituanie

Temps de lecture: 1 min

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite a critiqué mardi le discours prononcé la veille à l’Onu par son homologue russe Vladimir Poutine, le qualifiant de «néo-stalinien».

La chef de cet Etat balte, ancienne république soviétique, a affirmé dans une interview à la télévision publique LRT que les critiques formulées par M. Poutine à l’adresse de l’Occident étaient une preuve que le président russe «vivait toujours au XXe siècle».

«Je dirais même que c’était un discours néo-stalinien, où les dictatures sont louées, la démocratie est critiquée et l’Occident est blâmé pour tout», a-t-elle dit. «Nous avons entendu cette rhétorique depuis près de cent ans et rien n’a changé», a-t-elle ajouté.

La Lituanie, pays balte de trois millions d’habitants, avait rompu avec Moscou en 1990, pour redevenir indépendante un an plus tard et adhérer en 2004 à l’Union européenne et à l’Otan.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une