Île de Kea «elle va devenir une destination de luxe dans les cinq ans»

Christos Liodakis ne fait pas ses 67 ans. Sur la terrasse du restaurant « To Spiti » (la maison) qu’il a fait construire à flanc de colline sur les hauteurs de Ioulida, cet agriculteur devenu paysagiste qui s’est lancé avec succès dans l’immobilier il y a plusieurs années savoure la brise de fin de journée.

Construit en escaliers sur une pente qui dévale jusqu’à la mer, ce nouveau lieu branché offre une vue tout simplement époustouflante sur la capitale de l’île de Kea. « Je suis venu sur l’île il y a 37 ans en zodiac pour rendre visite à un ami, explique Christos. Pendant ma visite, le vent s’est malheureusement levé et je n’ai pas pu rentrer à Athènes. Je suis resté bloqué à Kea pendant une semaine… »

Le temps pour lui de découvrir cette île bercée par la douceur de vivre et qui a su rester authentique. « Depuis, j’y ai acheté plusieurs terrains parce que j’ai senti que l’île était un excellent investissement, poursuit notre homme. Près de quarante ans plus tard, je ne me suis pas trompé. »

A  50 mètres du restaurant, ce chef d’entreprise dans l’âme a construit il y a sept ans un ensemble de 24 villas. Baptisé « Kea Villas », ce mini-resort avec une (mini-)piscine commune a été bâti au départ dans l’idée de revendre les demeures une fois construites. Mais la crise est passée par là. Et les prix ont chuté, parfois jusqu’à 40 %. « Je ne voulais pas les vendre pour des croûtes de pain, alors j’ai décidé de les mettre en location, explique Christos.

Ceci dit, on a tout de même réussi à vendre 2 villas. Ce sont d’excellents produits pour des investisseurs car on peut s’occuper de la mise en location future par les propriétaires. Leur valeur réelle varie entre 300.000 et 330.000 euros. Aujourd’hui, les prix de vente oscillent entre 150.000 et 200.000 euros pour une 3 chambres. »

Un prix jugé acceptable par Christos Liodakis, également patron de Kea Invest, la société par laquelle s’effectuent les transactions. « Je crois fermement en l’avenir de Kea, dit-il. Les villas, et maintenant le restaurant, en sont la preuve. C’est une île qui va monter en puissance et devenir d’ici cinq ans une destination de luxe, notamment car plusieurs projets hôteliers sont dans les cartons. »

Kea doit son essor avant tout aux Athéniens qui ont commencé à y construire il y a vingt ans. Beaucoup y possèdent leur résidence secondaire et acheter peut être très intéressant puisqu’on y parle de prix flirtant avec les 1.700 euros/m2. « Je viens très souvent ici, insiste notre hôte. C’est facile. Je me lève à 7 h 30 à Athènes, je prends le bateau à 8 h 30 et une heure plus tard, je suis arrivé… »

La décoration des Kea Villas est simple mais raffinée, avec un amour pour les vieux objets. Le site est idéal pour le touriste qui recherche un endroit au calme, proche d’un village typique mais qui n’a pas les pieds dans l’eau. Toutefois, la mer, comme partout dans les Cyclades, n’est jamais très loin, à une dizaine de minutes en voiture tout au plus.

Même pendant l’été, l’île n’est pas envahie par des hordes de touristes. Elle tire justement son charme de la quiétude qui s’en dégage et pour ceux que l’archéologie intéresse, elle possède même en Karthaia un site qui vaut le détour grâce à la vue qu’il offre sur la mer Egée. A découvrir de toute urgence.

D’autres villas à Kea

Villa Als Marmarei

Située à Sykamia au bout d’une route qu’il vaut mieux emprunter avec un 4x4, cette propriété a été conçue en plusieurs parties. Au total, elle comporte 9 chambres et peut accueillir jusqu’à 25 personnes. Sa propriétaire Filio Triantafilidou met un point d’honneur à accorder une attention de tous les instants à ses hôtes. L’intérêt majeur de cette villa est sa localisation, au milieu de nulle part. Calme absolu avec une vue sur la mer Egée à 180º.

Villa Mirina

Située à Katou Meria, à 35 minutes en voiture du port de Korissia, cette imposante demeure de plain-pied est dotée de 4 chambres (8 personnes). La décoration y est impeccable dans toutes les pièces, et particulièrement dans l’espace salon-salle à manger-cuisine qui est une grande réussite. Pour la location en haute saison, comptez tout de même 9.000 euros/la semaine. En forme de L, la piscine vaut à elle seule le détour.

Villa Lefkothea

A moins d’être né sur la banquise, vous ne resterez pas de glace devant la vue qu’offre cette villa de 400 m2 située sur les hauteurs de la capitale Ioulida. A n’importe quelle heure du jour, le spectacle est à couper le souffle ! La villa a été décorée à l’aide d’objets anciens. Pour ceux que ça intéresse, sachez que les lieux comportent une chapelle. L’endroit idéal pour convoler en justes noces. Attention, le curé n’est pas compris dans le prix…