L’offre de coworking en Wallonie et à Bruxelles

Sous réserve d’oubli, nous avons répertorié une bonne trentaine d’espaces de coworking en Belgique francophone. Découvrez-les sur notre carte.

Pas mal de nouveautés à Bruxelles : les Regus Express, partenariat entre Regus et la SNCB sont à présent opérationnels dans trois gares bruxelloises, après Liège Guillemins. La location d’un poste de travail à l’heure vous coûtera 6 euros.

Pour ceux qui recherchent l’originale, le « coworking Galeries » a ouvert dans un appartement de maître qui surplombe la Galerie de la Reine. Un coup de cœur de Valérie Kinoo, qui nous dit avoir financé cette rénovation sur fonds propres. Cet espace favorisera le réseautage des entrepreneures, mais est tout à fait ouvert aux hommes, nous rassure sa fondatrice. Elle est la compagne d’Anis Bedda, l’une des chevilles ouvrières de Transforma Bruxelles, qui a déménagé il y a quelques semaines de Boitsfort vers Evere, en réaménageant complètement les anciens bureaux d’une société pharmaceutique.

Du côté du Square Sainctelette, Smart atteint sa vitesse de croisière avec LaVallée, espace de coworking réservé aux artistes et créatifs.

Et nous apprenions ce 5 octobre dans Le Soir que l’entrepreneur belgo-allemand Fabian Thylmann, ex-roi du porno reconverti dans l’immobilier, se préparait à inaugurer un espace de coworking de 1000 m2 près des Quatre Bras de Tervuren.

Coté wallon, le paysage est surtout occupé par les centres de coworking publics de CoWallonia. Deux nouveaux projets (semi-)ruraux devraient bientôt émerger à Arlon et Chimay.

Nous vous invitons à zoomer sur les fiches signalétiques des différents espaces pour découvrir, via leurs propres sites web, s’ils ciblent une clientèle spécifique. La plupart sont généralistes et offrent des formules tarifaires très flexibles.

Tous ces endroits ne participent pas officiellement à la Semaine belge du Coworking (voir site ci-dessus), mais proposent généralement une journée de découverte gratuite. A tester la semaine prochaine !