Taxshift: la taxe sur les boissons sucrées jugée précipitée par De Block

Temps de lecture: 1 min

La taxe sur les boissons sucrées que l’opposition voit comme une hausse d’impôt et non une mesure de santé publique, eu égard notamment à la faiblesse du rendement escompté, aurait mérité d’être étudiée de manière plus approfondie, a admis lundi la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block.

La ministre aurait souhaité attendre les résultats d’une étude que doit publier le mois prochain l’Institut de la Santé publique sur les habitudes alimentaires des Belges.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une