La répartition des tâches entre hommes et femmes reste inchangée

La répartition du travail entre hommes et femmes suit encore le "modèle traditionnel des rôles", indique lundi le SPF Économie dans une étude sur l'emploi du temps des Belges. Sur une semaine, les hommes consacrent six heures de plus au travail rémunéré que les femmes. Ces dernières vouent huit heures de plus aux tâches ménagères que les hommes, et une heure et trente minutes de plus aux soins des enfants.

Temps de lecture: 2 min

En moyenne, les femmes consacrent deux fois plus de temps aux tâches ménagères que les hommes. L'écart entre hommes et femmes concernant le temps voué à ces tâches s'est réduit depuis quinze ans, mais uniquement parce que les femmes y consacrent moins de temps. La durée des périodes que les hommes destinent aux tâches ménagères n'a pas changé depuis 1999. La différence s'observe déjà auprès des 12-17 ans. Les filles de cette tranche d'âge passent près de six heures à faire le ménage, contre un peu plus de quatre heures pour les garçons, selon les chiffres du SPF Économie. Le temps consacré aux soins des enfants et à l'éducation est en augmentation, constate encore l'étude. Les hommes consacraient neuf minutes par jour à cette mission en 1999, contre quatorze minutes en 2013 (année de l'enquête). Les femmes, elles, y vouent 28 minutes par jour, contre 23 il y a quinze ans. Elles y consacrent donc toujours deux fois plus de temps que leurs compatriotes masculins. Concernant le travail rémunéré, la situation est constante. Les hommes travaillent en moyenne 18 heures et 11 minutes par semaine, et les femmes, 11,5 heures. Enfin, les hommes ont plus de temps pour les loisirs (31,5 heures par semaine) que les femmes (25 heures et 13 minutes par semaine).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une