Le patron d’Uber Belgique: «Nous suspendons UberPop, mais nous faisons appel»

Filip Nuytemans explique pourquoi le service UberPop sera désactivé dès mercredi à 23h59. Et pourquoi l’américaine qui fait gronder les taxis est loin d’avoir dit son dernier mot en Belgique.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Pourquoi suspendre UberPop à Bruxelles ? Vous ne faites pas appel de la décision du tribunal de commerce?

Si, bien sûr, nous faisons appel ! Mais cet appel n’a pas un effet suspensif sur le verdict. Depuis notre arrivée en Belgique, nous avons toujours dit que nous allions respecter la justice et travailler avec les autorités. Mais nous ne démordons pas pour autant : il faut moderniser le cadre légal bruxellois ! Notre législation en termes de mobilité date de 1995 ! Et force est de constater que sept mois après la présentation d’un plan taxi innovant, rien n’a été modifié !

Et le gouvernement bruxellois qu’en pense-t-il ?

Nous avons vu quasi tous les ministres, tous les partis. Sauf le PS qui refuse de dialoguer avec nous. Avec UberX, nous voulons être 100% transparent : on vérifie toujours le numéro TVA de nos chauffeurs et nous avons pour ambition de partager toutes nos données avec les autorités une fois que le cadre légal aura été aménagé.

Quid du développement d’UberX, votre service de voiture avec chauffeur ? Vous avez déjà des chiffres utilisateurs ?

Non pas encore. Le développement se passe bien mais il nous a fallu un an et demi pour qu’UberPop fonctionne à plein niveau à Bruxelles, il faut encore patienter un peu, nous avons lancé UberX en septembre. Quelques dizaines de chauffeurs professionnels nous ont rejoints Beaucoup d’anciens chauffeurs UberPop sont intéressés à devenir conducteur professionnel, tout comme des taximan ! Par contre, là aussi, la législation doit évoluer : un chauffeur professionnel à Bruxelles doit conduire une voiture dont la valeur est d’au moins 40.000 euros ! Ce n’est pas nécessaire, ni gage de qualité du service.

Quid d’UberPool, du développement d’Uber à Anvers et d’une éventuelle hausse des salaires pour les chauffeurs comme instauré à Paris  ? Retrouvez l’intégralité de notre interview dans le Soir Plus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une