Le dernier recruté: Simon Daube

Cela fait trois semaines à peine que Simon Daube, 23 ans, a démarré sa carrière chez Wow Technology. Il y travaille en tant qu’ingénieur en charge du design mécanique d’une nouvelle machine dédiée à un client du secteur pharmaceutique. « Ce recrutement est la suite d’un stage de six mois que j’avais déjà effectué dans l’entreprise, se réjouit-il. J’avais travaillé sur ce projet et c’est pour le mener à son terme que j’ai été engagé. »

Passionné par les machines, il avait effectué des humanités techniques avant de se diriger vers des études d’ingénieur industriel à la Haute Ecole de la Province de Liège, au sein de l’Isil. « L’immersion en entreprise, qui se clôture par un stage de longue durée servant de base au travail de fin d’études, est un vrai plus, assure-t-il. C’est un très bon moyen pour l’employeur de faire connaissance avec le stagiaire, mais aussi pour ce dernier de tester si l’ambiance de travail, les projets lui conviennent. »

En l’espèce, la sauce a rapidement pris avec Wow Technology. « Ce qui me passionne, c’est de pouvoir m’investir dans un projet du début à la fin, et de voir le produit fini dans sa totalité, poursuit Simon Daube qui se souvient que l’entretien pour accéder au stage fut aussi pointu que pour une procédure d’embauche. C’est la raison pour laquelle je n’étais pas intéressé par un job dans une grande entreprise, où l’on n’est parfois qu’une petite pièce dans un immense puzzle. Et ce même si les défis techniques peuvent y être tout aussi intéressants. »