Affaire Liège Airport: José Happart et Luc Partoune sont renvoyés en correctionnelle

La chambre du conseil de Liège a ordonné mardi en début d’après-midi le renvoi devant un tribunal correctionnel de José Happart, président du conseil d’administration de l’aéroport de Liège, et de Luc Partoune, son directeur général. Il leur est reproché des faits de détournement d’argent public. Plusieurs autres inculpés ont également été renvoyés en correctionnelle dans cette affaire. José Happart examine déjà l’opportunité de faire appel de cette décision.

Au total, 19 personnes avaient été inculpées. Dans le cadre de ses activités à Liège Airport, José Happart se voyait reprocher d’avoir usé de son influence pour favoriser des entrepreneurs liégeois. Luc Partoune était quant à lui soupçonné d’avoir utilisé l’argent public pour s’acheter des biens à des fins privées. Ces détournements ne portent toutefois pas sur des sommes conséquentes.

Une douzaine de personnes renvoyées devant le tribunal

L’avocat de Luc Partoune, Me Masset, sollicitait le non-lieu pour certaines préventions et s’attendait à ce que son client soit renvoyé en correctionnelle pour les préventions restantes. L’avocat de José Happart, Me Zevenne, avait pour sa part contesté l’ensemble des préventions.

L’avocat de José Happart réclamait notamment l’écartement du rapport d’un expert, accusé d’être subjectif et partial. Sur ce point, la chambre du conseil a estimé que, si des propos inadéquats ont été tenus par un expert, cela ne suffit pas à écarter son rapport du dossier. Il appartiendra donc au juge du fond de se prononcer sur l’affaire.

La décision de la chambre du conseil de Liège est conforme au réquisitoire du parquet. Une douzaine de personnes est concernée par la décision de renvoi devant le tribunal. Quatre inculpés bénéficient d’un non-lieu. Trois autres échapperont aux poursuites après avoir négocié une transaction pénale avec le parquet.

L’avocat de José Happart a déjà signalé qu’il existe de grandes chances pour que son client fasse appel de cette ordonnance.