Les eurodéputés ne veulent pas que les États choisissent d’interdire ou non les OGM dans l’alimentation

Temps de lecture: 1 min

Les États membres ne devraient pas avoir la liberté d’interdire ou non l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans la nourriture humaine ou animale, a estimé la commission de l’environnement du Parlement européen. Ses membres ont rejeté la proposition de la Commission européenne en ce sens.

La Commission prévoyait que les 28 États membres de l’UE puissent choisir ou non d’interdire sur son territoire la vente et l’utilisation de denrées alimentaires ou d’aliments pour animaux contenants des OGM approuvés par l’UE (comme dans les betteraves, le soja, le maïs).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une