Cinq salariés jugés le 2 décembre pour les violences à Air France

Temps de lecture: 1 min

Après une trentaine d’heures de garde à vue, cinq salariés d’Air France ont été déférés mardi devant le parquet et seront jugés le 2 décembre pour les violences contre des dirigeants de la compagnie, dont les images ont fait le tour du monde.

Ils sont soupçonnés d’avoir eu un rôle actif dans les incidents du 5 octobre intervenus en marge du Comité central d’entreprise (CCE) consacré à l’annonce d’un plan de restructuration impliquant une possible suppression de 2.900 postes, où deux dirigeants d’Air France avaient été molestés et obligés de s’enfuir, chemises arrachées, en escaladant des grilles de l’aéroport.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une