Le bras droit de Bolloré en Belgique est renvoyé en correctionnelle pour corruption

Temps de lecture: 1 min

La chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé mardi Hubert Fabri, bras droit de Vincent Bolloré, et plusieurs co-inculpés devant le tribunal correctionnel pour corruption active, révèle le site d’info Médor jeudi. Les faits se seraient déroulés en Guinée au sein de Socfinco, une filiale de la société Socfin dirigée par l’homme d’affaires belge.

Un banal paiement aurait été encodé auprès d’une société au lieu d’une autre, une méprise constatée par le juge d’instruction Jean-Claude Van Espen (aujourd’hui pensionné), en charge du dossier fiscal mis à l’instruction en 2009. Au départ de soupçons de fraude fiscale, ce magistrat est donc tombé sur une affaire de corruption.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une