Rixensart: «Devenir un centre dédié à l’enfance»

Une belle aventure dans l’imaginaire des enfants. Le Tilt, acronyme de « Terrain interactif ludique pour tous », célèbre ce dimanche ses cinq années d’existence lors d’une journée festive organisée dans ses locaux de la Ferme de Froidmont à Rixensart. Retour sur la réussite de cette espace culturel original en compagnie de deux de ses trois fondatrices, la coordinatrice générale Laurence Rouffart et la coordinatrice pédagogique Nolwenn Vivier.

Quel regard portez-vous sur ces cinq années ?

Laurence Rouffart. Beaucoup de satisfaction. Le projet a pris un bel envol même s’il faut continuellement veiller à ce qu’il ne connaisse pas de trous d’air. Nous sommes une asbl qui a bien grandi mais qui ne peut relâcher son attention. Nous sommes passés de trois employés au départ à quatorze aujourd’hui. Ce qui nous permet d’être beaucoup plus professionnels dans notre action. L’équilibre financier reste précaire mais la passion, l’enthousiasme et le dynamisme restent bien présents.

Vous attendiez-vous à accueillir plus de 50.000 visiteurs en cinq ans ?

Nolwenn Vivier. Le projet avait mûri pendant de nombreuses années dans nos têtes. Il comblait un vide dans le paysage. Nous espérions donc connaître un certain succès. Les enfants de 3 à 12 ans disposent aujourd’hui de nouvelles opportunités pour développer leur imaginaire, leur sens de l’observation, la géométrie de l’espace ou encore le temps.

Quelles sont les recettes du succès du Tilt ?

N.V. Nos animateurs sont partie prenante du projet et sont très impliqués dans l’aspect pédagogique. Ils transmettent leur passion aux enfants. L’idée du Tilt est de partir à la découverte des cinq continents et d’apprendre, par ce biais, à découvrir la différence de l’autre, la tolérance ou encore la citoyenneté. Nous accueillions des écoles toute l’année, des familles à l’automne et pendant l’hiver, et des enfants en stage au printemps et à l’été.

Vos objectifs pour le futur ?

L. R. Consolider nos acquis. Nous accueillons chaque année de plus en plus de monde. Nous allons également bientôt agrandir nos bâtiments en s’étendant vers une aile voisine de la ferme. Enfin, nous avons envie de favoriser l’encadrement d’animateurs extérieurs. La demande est forte dans ce domaine. Il peut être intéressant de transmettre notre savoir-faire. Nous voulons vraiment devenir un centre dédié à l’enfance. D’ailleurs, dans cette optique de renouvellement, nous venons de créer la cellule « des grands explorateurs », qui incite les jeunes adolescents qui restent des « Tiltiens » dans l’âme mais qui ne participent plus à nos activités de rester présents et de proposer une série d’animations.