«Retour vers le futur»: ils ont vu juste

Skype, les drones ou la biométrie : « Retour vers le futur 2 » l’a fait avant tout le monde.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Les lunettes de divertissement.

En 2015, Marty Jr et sa sœur (tous les deux joués par Michaël J. Fox) prennent leur repas tout en gardant une paire de lunettes-écrans sur le nez. Elles permettent de regarder la télévision ou de téléphoner. La similitude avec le casque de réalité virtuelle Oculus Rift est frappante.

La domotique et la biométrie.

Dans le film, les personnages peuvent commander à la voix certaines fonctions de leur système domotique (pour allumer la lumière). Une fonction qui est déjà utilisée aujourd’hui, grâce aux progrès de la reconnaissance vocale. La biométrie, notamment le scan des empreintes digitales, est aussi utilisée pour ouvrir les portes des maisons. Si une telle application n’a pas encore cours aujourd’hui, on peut déjà allumer son iPhone avec l’empreinte de son pouce.

Les robots.

De nombreux robots apparaissent dans le film, notamment dans la station-service Texaco. Ici aussi, on n’en est pas très loin. Au Japon, des robots sont déjà utilisés pour guider les clients dans certains magasins. Chez nous, la chaîne d’électroménager Vandenborre avait fait appel au robot Nao pour une première expérience (certes ludique) en mars dernier. Dans le Café 80s du film, ce sont des écrans-robots à l’effigie de Ronald Reagan ou Michaël Jackson qui accueillent les clients. Une fonction assez proche des caisses de self-scan généralisées dans les supermarchés.

L’argent. A leur arrivée en 2015, Doc donne un billet de 50 dollars à Marty. Bien vu : en dépit de la généralisation des cartes de crédit et des premiers développements des paiements via smartphones, ce bon vieux cash a toujours sa place aujourd’hui. Mais les scénaristes ont aussi prévu de montrer qu’on pouvait payer avec son empreinte digitale (une scène finalement coupée au montage). Ici encore, c’est une chose que les possesseurs des smartphones de dernière génération peuvent faire. Anecdote : à la une du journal USA Today daté du 21 octobre 2015, on peut lire qu’un voleur appelé le « coupeur de pouces » a encore frappé.

La télévision.

RVLF 2 montre un monde où les écrans plats, type plasma ou LCD, sont généralisés, avec une fonction de split screen qui permet de regarder plusieurs chaînes en même temps (même si aujourd’hui la vision multi-écrans passe davantage par l’utilisation de la tablette). Surtout, l’adolescent Marty Jr s’affale devant la télé dès qu’il rentre à la maison : mais ce pronostic-là n’était pas très compliqué !

Les appels vidéo.

La grande télévision du salon des McFly offre une fonction de vidéophonie. C’est Skype avant la lettre.

Le cinéma 3D et les hologrammes.

Lorsqu’il débarque en 2015, Marty manque de se faire croquer par un hologramme de Jaws 19 ! Si la série s’est arrêtée au numéro 4, le cinéma en 3D est bel et bien une réalité. Quant aux hologrammes, ils sont utilisés aujourd’hui couramment utilisés pour faire revivre des chanteurs morts (Michaël Jackson, Withney Houston).

Les drones. Lorsque Biff Jr et ses comparses sont arrêtés par la police, on voit un drone portant le logo du quotidien US Today qui prend une photo de la scène. Là aussi, belle anticipation.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une