Grève à Liège: des hommes armés de barre à béton s’en prennent à des grévistes

Un groupe de trois hommes munis de lames et d’une barre à béton s’en est pris à des syndicalistes. Tandis qu’un barrage filtrant a été forcé.

Temps de lecture: 2 min

À Seraing, alors que les métallos bloquaient les quais et le pont enjambant la Meuse, une altercation a eu lieu entre les occupants d’une BMW verte et un groupe de grévistes. L’incident s’est déroulé vers 10h30. « La voiture est arrivée en trombe et a foncé sur le groupe, recevant au passage quelques coups », déclare Jean-Luc Rader, permanent FGTB qui assisté à la scène. « Les trois occupants, des gars visiblement bien entraînés sont alors sortis de la voiture et ont pris des lames et une barre à béton dans le coffre avant de se diriger vers le groupe pour les agresser. Un de nos gars a ramassé un coup de barre de fer sur la tête et a été emmené à l’hôpital de l’Espérance tandis qu’un des agresseurs a été blessé. Manifestement, ils cherchaient la castagne ». Une enquête est en cours au niveau de la police de Seraing.

Des échauffourées moins violentes ont eu lieu au barrage filtrant sur la E25 à hauteur du chantier de l’hôpital CHC (Ans). Quelques esprits échauffés ont voulu forcer le barrage filtrant mis en place par quelques grévistes sous la surveillance de la police mais « sans gravité », déclare Geoffrey Goblet, président de la Centrale Générale. À Herstal, Sclessin ou Engis d’autres barrages filtrants ont été spontanément dressés par des groupes de grévistes.

Quelque 200 manifestants ont bloqué la circulation sur la E40. À deux reprises, des automobilistes ont tenté de forcer les barrages. Les grévistes se sont interposés et des bagarres s’en sont suivies.

► Grève à Liège : bagarres entre automobilistes et syndicalistes sur la E40

Le direct sur mobile

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une