Les Prix de la Critique ont sacré le meilleur de la scène belge

Lundi soir à Mons, les Prix de la Critique ont sacré le meilleur de la scène belge francophone, en théâtre, danse et jeune public. Une partie des spectacles lauréats sont repris cette saison.

Temps de lecture: 3 min

Les Prix de la Critique sont peut-être moins tape-à-l’œil que les Molières – pas de diffusion en télé, pas de Nicolas Bedos en provocateur passeur de plats –, ils n’en célèbrent pas moins des artistes de haut vol, d’une inventivité à faire pâlir les plus grandes scènes contemporaines de Paris. En présence de la ministre de la Culture Joëlle Milquet, un jury composé de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle a décerné ses Prix de la Critique dans un Manège Mons bondé.

Des choix hautement symboliques

Animée par Gwen Berrou, comédienne ovni, la cérémonie a dévoilé des choix parfois hautement symboliques dans le contexte politique actuel. Les Prix ont ainsi couronné le Flamand Guy Cassiers pour sa mise en scène des Passions humaines créées à Mons 2015 dans un mélange flamboyant de français et de néerlandais. La pièce est doublement récompensée par le prix du meilleur comédien, attribué à Thierry Hellin pour son interprétation de Léopold II. Inutile de vous dire qu’il faudra plus que jamais suivre cet artiste protéiforme, dont l’apparente bonhomie cache un jeu magnétique de feu. Ça tombe bien : dès janvier, il sera seul en scène à l’Atelier 210 dans Enfant sauvage, une pièce de Céline Delbecq sur la vie des enfants placés par le juge.

► ► Retrouvez toutes les informations de la cérémonie sur le Soir+

Le palmarès

SpectacleVania !, mise en scène de Christophe Sermet.

Mise en scènePassions humaines, mise en scène de Guy Cassiers.

Comédienne Stéphanie Van Vyve (L’Œuvre au Noir, Belle de Nuit)

Comédien Thierry Hellin (Passions Humaines,

Les mains sales)

Espoir féminin Eline Schumacher (Katzelmacher (Le Bouc) ; Manger des épinards, c’est bien, conduire une voiture c’est mieux)

Espoir masculin Mathieu Besnard (La Cerisaie ; L’enfant-colère)

Auteur Riton Liebman (Liebman Renégat) Le 15/12 à Bozar. Du 23 au 26/2 à l’Ancre. Le 14/4 à Wolubilis. Du 26/4 au 7/5 au Varia.

DécouverteHa Tahfénéwai, mise en scène de Sophie Warnant. Du 1 au 5/12 au Théâtre National.

Seul en scèneM’appelle Mohamed Ali, par Etienne Minoungou. En tournée à Sambreville, Chapelle-lez-Herlaimont, Thuin, Bruxelles, La Louvière, Flémalle, Namur, Dinant, Engis, Herve, Gembloux. www.chargedurhinoceros.be.

Scénographie : Stéphane Arcas (Démons me turlupinant). Les 6 et 7/1 à la Maison de la Culture de Tournai. Le 19/1 à Bozar.

Création artistique et technique : Intérieur Voix.

DanseIl Dolce Domani, par Giulisu. Du 31/5 au 11/6 au Théâtre Marni (D Festival).

Jeune PublicLes Misérables, par les Karyatides. En tournée à Soignies, Bruxelles, Namur, Verviers, Beauvechain, Eghezée, Ottignies, Ciney, Tournai, Braine-l’Alleud. www.karyatides.be.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une