«Retour vers le Futur»: les cinq inventions (pas si) folles de Zemeckis

Marty McFly, personnage principal de la trilogie, découvre dans le deuxième épisode tout un tas de technologies pas si futuristes que cela. Et il atterrit un 21 octobre 2015.

Temps de lecture: 4 min

À chaque époque, sa vision du futur. L’épisode 2 de «  Retour vers le Futur  » (1989), relance Marty Mcfly et le Doc Emmett Brown vers de nouvelles aventures temporelles. Cette fois-ci, la Delorean à remonter le temps envoie les deux personnages dans le Hill Valley du futur, un 21 octobre 2015. Marty est alors témoin des avancées technologiques et sociétales de sa ville, 30 ans plus tard.

Les voitures volantes, l’énergie verte, les pizzas réhydratées ou encore les vêtements auto ajustables, toutes ces inventions sortaient de l’imagination du réalisateur Robert Zemeckis. La science a-t-elle rattrapé la fiction en 2015 ?

1. Les voitures volantes et l’énergie verte :

Dans cet épisode, la Delorean vole sur des autoroutes aériennes. Avant son envol, Doc fouille les poubelles de Marty pour nourrir la voiture de déchets. Adieu le plutonium, 2015 a réglé les problèmes énergétiques. Le système Mr. Fusion permet d’utiliser des détritus pour engager un processus de fusion nucléaire et créer une énorme source d’énergie verte.

Dans la réalité, nous ne sommes pas encore à l’ère des voitures volantes. Quelques prototypes ont été testés, comme l’Aeromobil 3.0. de l’entreprise du même nom. Ce prototype, qui s’est écrasé lors des tests, permet un vol à du 200Km/h et serait prévu pour 2017. Pour ce qui est de la fusion nucléaire, la NASA y travaille. Mais nous n’y sommes pas encore non plus et la question énergétique est loin d’être réglée.

2. La Pizza réhydratée :

Lorsque Grand-mère Lorraine décide de faire une pizza, elle en enfourne une minuscule dans un appareil ressemblant à un micro-onde. Deux secondes après, ressort de la machine une pizza tout à fait normale. L’appareil servant à réhydrater la nourriture semblait être le nouveau mode de cuisine à la mode en 2015.

Bien que l’art de la table soit passé par la cuisine moléculaire et les manipulations scientifiques, la cuisine lyophilisée n’a jamais été à la mode. Elle est cependant très utile pour les randonneurs ou les astronautes. Pourtant, pas d’appareil réhydratant, seulement de l’eau bouillante pour un repas frais.

3. Les Nike MAG :

Le modèle de sneakers auto-laçantes est devenu ultra-culte après la sortie du film. Conçues avec la firme à la virgule, les « Magnetic anti Gravity » portées par Marty McFly junior et senior font aujourd’hui beaucoup de bruit. Nike aurait annoncé leur commercialisation pour le 21 octobre 2015.

La marque avait déjà sorti les baskets en 2011 en 1500 exemplaires, à des prix avoisinant les 3000 dollars, sur la plateforme Ebay.

4. L’ Hoverboard :

Skateboard volant de 2015, fonctionnant sur le même principe, le Hoverboard est une planche flottant dans l’air. Marty Mcfly l’utilise dans le deuxième épisode et, par après, à plusieurs occasions et dans plusieurs époques différentes.

La planche volante a inspiré les scientifiques du monde entier qui ont travaillé sur la technologie depuis la sortie des films. Les Hendersons, un couple d’Américains, ont réussi à faire voler une planche via l’énergie magnétique sur un rail de courte distance. Google a également planché dessus sans succès. La firme de luxe, Lexus, a lancé en 2015 une vidéo teaser montrant un prototype d’Hoverboard, semblant fonctionner par un mélange d’azote liquide et d’énergie magnétique. Reste à savoir si elle fonctionne ou non.

Mais le produit qui se rapproche le plus de l’Hoverboard de Retour vers le Futur 2 est finalement la réplique sortie par Mattel, objet de collection qui ne vole absolument pas.

5. Le téléphone-vidéo :

Lorsque Marty McFly senior, celui du futur, magouille avec son collègue, la transaction a lieu par vidéoconférence. Quand son patron le renvoie, l’action se passe en direct.

Ici, Zemeckis a été rapidement rattrapé par la science. L’exposition universelle de 1958 à Bruxelles présentait un premier prototype de communication vidéo. La fin des années nonante et l’augmentation de la rapidité du net a entraîné le développement de la technologie. Depuis une vingtaine d’années, la vidéoconférence est régulièrement utilisée par les entreprises ou le grand public, via des applications comme Skype ou iChat, par exemple.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une