Des gobelets réutilisables pour les 24h vélo de Louvain-la-Neuve

Les 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve, une des plus importantes manifestations du folklore estudiantin en Belgique, commenceront mercredi à partir de 13h00.

Les boissons seront servies dans des gobelets réutilisables. La société coopérative Rekwup basée à Ciney en fournira 400.000 pour l’événement.

Tout au long de l’année académique, la société fournit les cercles étudiants de Louvain-la-Neuve pour leurs soirées et divers événements. Lors de l’édition 2014 des 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve, 250.000 gobelets réutilisables de Rekwup avaient été utilisés.

D’après les estimations des organisateurs des 24 heures vélo, cette initiative a permis de faire diminuer de moitié la quantité de déchets collectés dans les espaces publics après la manifestation. Elle est passée de 8 tonnes en 2013 à 4 tonnes en 2014.

Cette avancée écologique a été accompagnée d’une sensibilisation des étudiants. À présent que le système des gobelets réutilisables est de mise pour l’ensemble des animations durant l’année académique, il ne pose plus de grosses difficultés.

Lavés et désinfectés avant réutilisation

La coopérative Rekwup, qui travaille aussi avec le campus de Namur et divers festivals (Esperanzah, Verdur-Rock, Jyva’Zik…) a lavé environ 2 millions de gobelets en 2014 dans sa laverie de Ciney. Pour des raisons d’hygiène et de santé publique, les gobelets ne sont en effet pas lavés sur les lieux d’utilisation.

Ils passent chez Rekwup par un processus assurant leur nettoyage et leur désinfection.

La laverie de Ciney est dans un bâtiment éco-conçu et basse énergie. Malgré le prélavage, les deux lavages, un prérinçage et un rinçage final, l’entreprise affirme utiliser « moins de 5cl d’eau, moins de 0,002 kW/h d’électricité, moins de 0,009 kW/h de gaz, moins de 0,05 g de produit de lavage, moins de 0,05 ml de produit de rinçage par gobelet lavé ». La température de l’eau, entre 65ºC et 85ºC est contrôlée pour assurer la désinfection de chaque gobelet. Rekwup précise respecter les « normes HACCP, Afsca et DIN 10511. »

Des panneaux solaires ont produit plus de 95 % de la consommation électrique en 2014.