Fléron dit non au Central Piazza

Pour les conseillers communaux fléronnais, c’est clair : le projet de centre commercial baptisé « Central Piazza », qui doit s’installer en bordure de la N3 à Micheroux, n’est pas bon. Ils l’ont dit à l’unanimité mardi soir lors du conseil communal.

En argumentant d’abord que « Fléron a toujours exercé le rôle de pôle commercial à l’est de Liège. Ce qui représente 36.000 m² de surface nette de vente et 250 points de vente et que ce pôle commercial est la principale richesse économique de Fléron. Cette position de pôle commercial a été confirmée à plusieurs reprises au travers de plusieurs études. »

Outre cette position, les conseillers fléronnais argumentent aussi en parlant de « projet disproportionné par rapport à la commune où il s’implante ». Ils évoquent également « un effet déstructurant sur les pôles commerciaux à Fléron, mais aussi à Soumagne, sans parler des autres communes limitrophes. Cela a pour conséquence des transferts d’enseignes, voire des disparitions. » Ils parlent enfin de problèmes de mobilité et de voies d’accès sous-dimensionnées.

Les riverains ne désarment pas

De leur côté, les riverains du futur Central Piazza ne désarment pas. Constitués au sein d’un groupe baptisé « Stop au Central Piazza de Soumagne », ils ont l’intention de lancer une vaste pétition dans la commune et de diffuser des tracts en toutes-boîtes.

L’un de ces riverains, Guy Massart, explique : « Lors de l’enquête publique du mois de juin sur le projet de centre commercial, 268 réclamations ont été enregistrées. Mais, en réalité, dans nos contacts, nous constatons un mécontentement général dans la commune, mais qui reste insoupçonné. »

Ces riverains opposés au projet veulent donc réunir un maximum de signatures pour signifier une opposition large au Central Piazza.

Le seul problème, c’est que la procédure est déjà largement entamée : l’enquête publique a eu lieu, la réunion de concertation entre le promoteur, les autorités communales et les représentants des opposants s’est également tenue au début juillet. Et le collège communal de Soumagne devrait bientôt rendre son avis sur le projet. Un avis qui sera sans nul doute positif, puisque la bourgmestre Chantal Daniel a déjà clairement annoncé la couleur.