S'identifier S'abonner

Le 11h02: «Face à la fermeté du gouvernement, les syndicats doivent se réinventer»

La FTGB est-elle débordée par sa base ? Notre journaliste Bernard Demonty a répondu à vos questions.

Par la rédaction

Temps de lecture: 3 min

Revoir le 11h02 sur mobile et tablette

On voit de plus en plus d’actions « musclées ». Le syndicat est-il encore capable de mettre de l’ordre dans ses rangs, ou est-il complètement dépassé par sa base ?

Le syndicalisme violent a toujours existé. Dans les années 60, il y a eu des voitures incendiées, et même des morts. Les proportions sont maintenant très différentes, bien que le blocage d’autoroute de lundi ait eu une conséquence dramatique. Ce type d’action reste fréquent. Ce syndicalisme dur existe donc toujours, mais il est nettement moins toléré. Une partie de la population n’accepte plus de ne pas pouvoir se déplacer à cause des mouvements de grève, et les réseaux sociaux permettent à ces gens de s’exprimer beaucoup plus visiblement qu’avant. Cette tolérance réduite et cette amplification des modes d’expression entraînent des confrontations médiatiques entre pro-grèves et anti-grèves.

Confrontations médiatiques, mais aussi physiques. Un certain « ras-le-bol » face aux actions syndicales se fait entendre progressivement.

Depuis un an et demi, les syndicats n’ont rien obtenu, malgré leurs actions. Une partie de la FGTB, principalement dans la région liégeoise, se dit qu’il faut donc aller plus loin. La FGTB fédérale ne veut pas entendre ce mouvement qui réclame des actions plus dures, et préfère continuer à faire des manifestations en front commun avec la CSC. Lundi dernier, il y a eu une rupture dans le consensus : la FGTB liège n’a pas été suivie par les autres syndicats, et en plus des manifestants ont bloqué une autoroute alors que ce n’était pas prévu par les dirigeants liégeois.

Est ce que Marc Goblet a été élu à la présidence de la FGTB pour rendre une ligne plus dure au syndicat ?

Son prédécesseur, Anne Demelenne, était quelqu’un de plus mesuré. Marc Goblet provient de l’aile liégeoise de la FGTB, qui a largement contribué à son élection. Avec l’espoir d’actions plus dures, mais pas plus violentes, car Marc Goblet a toujours voulu maintenir le syndicat dans le front commun, et donc mener des actions en accord avec la CSC et le syndicat libéral. Il n’aurait pas prévu de bloquer une autoroute.

Est-ce que ce type d’action n’est plus approprié ?

Les syndicats sont dans une situation très délicate, entre une population qui ne supporte plus leurs actions, et un gouvernement qui ne les entend pas. Nous sommes à un tournant, à une époque où on ne supporte plus les actions dures et où on a n’a pas encore inventé une nouvelle méthode de concertation qui permettrait à 100 000 manifestants d’être entendus.

On a aussi l’impression que le dialogue est de plus en plus difficile entre le gouvernement et les syndicats. Le gouvernement va-t-il modifier sa course face au durcissement des actions ?

Le gouvernement a tendance à criminaliser les syndicalistes après chaque action. Je pense qu’il faut plutôt revenir à une concertation plus ouverte, alors que pour l’instant il n’y en a aucune. On ne peut pas maintenir ce modèle à court terme, sinon on risque de voir une multiplication des débordements, et personne n’y gagnera, ni le gouvernement, ni les syndicats.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP