S'identifier S'abonner

Blocage de la E40: le MR veut mieux défendre la liberté de se rendre au travail

Le chef du groupe MR à la Chambre, Denis Ducarme, déposera en début de semaine une proposition de loi visant à défendre le droit au travail.

Chef du service Politique

Par Bernard Demonty

Temps de lecture: 3 min

Dans le contexte des critiques vis-à-vis de certaines méthodes syndicales lors des mouvements de grève, le chef du groupe MR à la Chambre, Denis Ducarme, déposera en début de semaine prochaine une proposition de loi visant à mieux défendre le droit au travail et la liberté de se rendre à son travail, révèle samedi La Libre Belgique sur son site internet.

Le document est cosigné par le député fédéral et président du MR, Olivier Chastel.

► L’édito de Béatrice Delvaux : La mort qui responsabilise

« Un débat qui dépasse le clivage majorité-opposition »

Cette proposition a toutefois des allures symboliques. Elle entend simplement que le droit au travail soit davantage pris en considération lors des conflits sociaux qui atterrissent devant les tribunaux. Le MR n’a toutefois pas poussé son initiative jusqu’à imposer la personnalité juridique aux syndicats bien qu’un débat ait eu lieu en son sein : « C’est un débat qui dépasse le clivage majorité-opposition a indiqué au Soir Denis Ducarme, il doit avoir lieu mais il faut pour cela aussi que les syndicats soient consultés. Mais personnellement je suis en faveur de la création d’un statut pour les syndicats ».

«  Si certains décident d’exercer leur droit de grève, d’autres peuvent décider librement d’exercer leur droit de travailler en temps de grève, chacun de ces droits devant être exercés dans les limites de l’autre », stipule le texte de la proposition de loi.

► Participer au sondage : Faut-il accorder la personnalité juridique aux syndicats ?

« Il ne s’agit pas ici d’être contre les syndicats »

Pour Denis Ducarme, le problème est que la Belgique ne dispose ni de définition du droit au travail, ni de limitation du droit de grève. Il propose dès lors de préciser que «  la liberté de travail et le droit à la poursuite de ses activités impliquent pour chaque travailleur le droit de pouvoir accéder librement à son lieu de travail, d’y circuler, d’y accomplir ses activités et d’assurer les nécessités fondamentales liées à l’infrastructure. »

Ce texte doit permettre aux personnes qui ont été empêchées de se rendre au travail d’obtenir plus facilement gain de cause en justice.

«  Attention, il ne s’agit pas ici d’être contre les syndicats, il faut respecter leur combat », insiste M. Ducarme. «  Et puis, tout le monde ne doit pas être placé dans le même panier : il y a les actes extrêmes de certains membres de la FGTB et puis les autres syndicats… »

► Sur Le Soir+ : Notre dossier sur la responsabilité des syndicats

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP