Archisutra : le Kamasutra revisité par l'architecture

Connu pour ses illustrations en lien avec l'architecture, Frederico Babina a encore frappé.

Temps de lecture: 1 min

L'artiste a dévoilé une série de créations mettant en scène des bâtiments en plein ébat : "ARCHISUTRA Make love not architecture".

Orgytecture

Dans l'univers de Frederico Babina, les bâtiments ne sont pas immobiles et sans vie. Pour ce nouveau projet, l'illustrateur dirige des constructions anthropomorphes rejouant des positions du célèbre ouvrage indien.

Symbolisme sexuel

Il affirme que "beaucoup de constructions architecturales, évoquent involontairement ou volontairement des valeurs métaphoriques ou présentent un symbolisme sexuel".

Acte érotique ultime

Il site alors l'architecte Bernard Tschumi : "L'architecture est l'acte érotique ultime".

Madelon Vriesendorp

Il évoque aussi l'oeuvre de l'artiste Madelon Vriesendorp "Flagrant délit", représentant l'Empire State et le Chrysler Building surpris dans un lit par la tour Rockefeller.

Transgression et de la vie cachée

L'illustrateur considère que ce projet "représente la transgression et de la vie cachée derrière l'architecture".

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une