Burundi: le monde s’alarme du risque de violences à grande échelle

Temps de lecture: 1 min

La communauté internationale s’est alarmée vendredi du risque de violences ethniques à grande échelle au Burundi, attisé par les propos«incendiaires» du camp du président Pierre Nkurunziza désireux de mettre fin à la contestation agitant son pays depuis le printemps.

Les cris d’alarme successifs de l’ONU, des Etats-Unis et de la France pour ce pays de l’Afrique des Grands Lacs surviennent à la veille de l’expiration samedi d’un «ultimatum» lancé par le président burundais à ses opposants pour qu’ils déposent les armes. La crise a déjà fait au moins 200 morts depuis la fin avril.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une