C’est vous qui le dites: «Black? Ce n’est qu’un film...»

Mercredi soir, la direction du cinéma Kinepolis à Bruxelles a été contrainte d’annuler la séance de la soirée du film « Black », qui évoque les bandes urbaines dans la capitale et est interdit aux jeunes de moins de 16 ans. Plus tôt dans la journée, des jeunes ont acheté un ticket pour voir un autre film mais ont tout de même tenté de rentrer dans la salle. Le service d’ordre avoulu les en empêcher. La situation a dégénéré, et la police a dû intervenir.

Alors, Kinepolis doit-il déprogrammer le film ? La réponse des followers du Soir sur Twitter est clairement négative.

Et sur notre page Facebook, la tendance est similaire. « Non, il ne faut pas l’interdire mais mettre du personnel à l’entrée pour mieux contrôler les tickets », argumente Gaetan C. Pour Martine D., « ce genre de film posera toujours les mêmes problèmes avec ce genre de public. Il doit être réservé à un public averti et plus mûr. Ces jeunes parfois en recherche d'identité et en voie de marginalisation sont friands d'exemple violents . On ignore si l'effet sera incitant ou cathartique mais c'est imprudent de jouer avec ça».

Et plusieurs personnes de rappeler que ce n’est pas le contenu du film qui est remis en cause, mais bien des adolescents qui ont tenté de pénétrer dans un lieu où ils ne pouvaient pas. «C’est la réalité et la montrer, ça montre dans quel monde on vit. Il ne faut surtout pas cacher la réalité à nos enfants », avance Ant M. Park W. ajoute : « Si on interdit le film à Bruxelles, alors il faut l'interdire partout...». Et Graziella A. de relativiser: « Ce n’est qu’un film, de la fiction...’ Donnez-vous votre avis via les commentaires.