Attentats à Paris: le groupe «Etat islamique» revendique les attaques

Le président français a évoqué des « actes de guerre ».

Temps de lecture: 3 min

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué samedi les attentats ayant fait au moins 127 morts à Paris, dans un communiqué publié sur internet et intitulé «Communiqué sur l’attaque bénie de Paris contre la France croisée», affirmant que la France restera une de ses principales cibles.

«Huit frères portant des ceintures explosives et armés de fusils d’assaut ont visé des sites choisis soigneusement au coeur de Paris», indique le communiqué publié en deux versions, une en arabe et une en français. «Dans une attaque bénie dont Allah a facilité les causes, un groupe de croyants des soldats du Califat (...) a pris pour cible la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris», poursuit le communiqué.

«Que la France et ceux qui suivent sa voie sachent qu’ils resteront à la tête des cibles de l’Etat islamique», a ajouté l’organisation extrémiste sunnite.

Selon le communiqué, les attaques de Paris seraient une réponse aux «bombardements des musulmans en terre du califat», un terme généralement utilisé pour désigner les régions d’Irak et de Syrie contrôlées par l’EI.

Les dernières informations en direct

« Un acte de guerre »

Le président français François Hollande avait, quelques minutes plus tôt, déjà accusé le groupe « État islamique » d’être responsable de ces attentats. «  Ce qui s’est produit hier c’est un acte de guerre (…) qui a été commis par une armée terroriste, Daesh (acronyme arabe de l’EI). C’est un acte préparé, organisé de l’extérieur et avec des complicités intérieures que l’enquête devra établir », a déclaré à l’Elysée François Hollande. « C’est un acte d’une barbarie absolue ». « Le pays est dans la peine et j’ai pris un décret pour proclamer le deuil national pour trois jours. », a-t-il ajouté.

Le président français a ensuite abordé le thème de la sécurité : « Toutes les mesures pour protéger nos concitoyens et notre territoire sont prises. Les forces de sécurité et l’armée intérieure, auxquels je rends hommage pour leur action qui a permis de neutraliser les terroristes, sont mobilisés au plus haut niveau de leurs possibilités. J’ai veillé à ce que tous les dispositifs soient renforcés à l’échelle maximale. Des militaires patrouilleront en plein Paris tout au long de ces prochains jours. »

« La France, parce qu’elle a été agressée lâchement, honteusement, violemment, sera impitoyable à l’égard des barbares de Daesh. Elle agira avec tous les moyens dans le cadre des droits, sur tous les terrains, intérieurs et extérieurs. » « Dans cette période si douloureuse et grave pour notre pays, j’appelle à l’unité, au rassemblement, au sang froid. »

Le président a aussi décrété un deuil national de trois jours et annoncé qu’il s’exprimerait lundi devant le Parlement français.

Voir la vidéo sur mobile.

Les dernières informations en direct

Pour rappel, hier, au moins 127 personnes ont été tuées et 250 blessées dans des attentats coordonnés à Paris, selon un bilan encore provisoire. Huit assaillants sont morts, dont sept en se faisant exploser.

Les dernières informations en direct

Suivre sur mobile.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une