Charles Michel: «Les polices locales vont relever l’ensemble des mesures de sécurité»

Des fouilles, parfois systématiques, vont être organisées à l’entrée d’un certain nombre d’événements.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Au lendemain des attentats à Paris, le gouvernement fédéral a présenté, suite à une réunion de crise, les premières décisions qu’il a prise pour élever le niveau de sécurité en Belgique.

Premièrement, un message a été adressé à l’ensemble des zones de police locales. Elles vont élever leur niveau de vigilance. « Les polices locales vont relever l’ensemble des mesures de sécurité, particulièrement pour les événements publics, a déclaré le Premier ministre. Cela signifie concrètement que dans certaines circonstances, des fouilles, parfois systématiques, vont être organisées à l’entrée d’un certain nombre d’événements. »

Ensuite, la police fédérale va participer, aux côtés de la police française, à la surveillance des frontières de la France. Les frontières terrestres sont concernées, mais aussi les départs vers la France depuis des aéroports et des gares.

Le président français a annoncé dès vendredi soir la fermeture des frontières : « Nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que ce soit. Et en même temps que ceux qui auraient pu commettre les crimes qui sont hélas constatés puissent également être appréhendés, s’ils devaient sortir du territoire », a expliqué François Hollande.

Enfin, le gouvernement fédéral belge a adressé un message aux citoyens belges : « Evitez de vous rendre à Paris, si cela n’est pas indispensable », a indiqué Charles Michel ce samedi matin.

Mais ces décisions ne sont peut-être qu’un début, a-t-il souligné. Bien que l’OCAM (l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace) n’ait pas relevé le niveau d’alerte en Belgique, il continue d’évaluer la situation, et adaptera sa conclusion si cela est nécessaire.

« Nous sommes en alerte, a conclu Charles Michel. Les autorités judiciaires belges sont en contact permanent avec les autorités françaises. Mais nous ne faisons aucun commentaire sur les enquêtes en cours. »

Charles Michel : « Un appel à tous les démocrates à être debout »

Ce samedi matin, le gouvernement fédéral s’est déclaré « choqué » et « affecté » par les attentats de Paris qui a fait 127 morts vendredi soir. Mais les ministres ont précisé qu’ils étaient « déterminés » et « debout ». Charles Michel : « Cet attentat est une attaque à nos valeurs fondamentales. Il faut veiller à ne pas tomber dans le piège des terroristes. Nous lançons à un appel à tous les démocrates à être debout. Nous sommes totalement convaincus que le rassemblement autour des valeurs fondamentales est le meilleur rempart possible. »

Suivre sur mobile.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une