L’une des personnes interpellées à Molenbeek suspectée d’avoir été à Paris vendredi

Suivez les dernières informations concernant les attentats parisiens sur mobile

Trois personnes, deux Belges et un Français, ont été interpellées à Molenbeek ce samedi soir, dans le cadre de l’enquête sur les attentats parisiens qui ont coûté la vie à 129 personnes, a confirmé le ministre de la Justice Koen Geens. Aux alentours de minuit, une nouvelle perquisition a eu lieu sur la place communale de la commune.

Dans un premier temps, Charles Michel a affirmé sur le plateau de RTL-TVI que « l’une des personnes interpellées à Molenbeek était présente à Paris vendredi soir » avant de tempérer au micro de la RTBF : « Il est supposé ou suspecté qu’une des personnes ait été à Paris, mais c’est prématuré. Des vérifications sont en cours. »

« Je vais m’en occuper moi-même de ce dossier de Molenbeek »

Invité de l’édition spéciale de RTL-TVI, le ministre de l’intérieur Jan Jambon a donné son point de vue sur les opérations menées à Molenbeek. « Notre système, qui est celui de travailler avec les équipes de police locales et fédérales fonctionne bien. Mais je constate qu’à Bruxelles et plus particulièrement à Molenbeek, les résultats qu’on espérait ne sont pas encore au rendez-vous. Donc je vais m’en occuper moi-même de ce dossier de Molenbeek ». Qu’envisage maintenant le ministre de l’intérieur N-VA ? « On doit déjà voir pourquoi notre système marche dans les autres task-forces et pas encore à Molenbeek. On va comparer et résoudre le problème avec le soutien du fédéral. Ce qu’on voit aujourd’hui est inacceptable. »

La vidéo sur mobile

Quatre demandes d’entraide judiciaire internationales

Une instruction a été ouverte du chef d’attentat terroriste et de participation aux activités d’un groupe terroriste, a annoncé le parquet fédéral. Ce dernier a été saisi par le parquet de Paris de l’exécution de quatre demandes d’entraide judiciaire internationales en relation avec les attentats commis vendredi soir.

Une enquête spécifique pour les deux victimes belges

Deux voitures utilisées lors des attaques ont été identifiées, a indiqué le procureur de la République. Il s’agit d’une Seat et d’une Polo, toutes deux de couleur noire. Cette Polo était immatriculée en Belgique, a-t-il confirmé, et avait été louée par une personne de nationalité française résidant en Belgique. Celle-ci a fait l’objet d’un contrôle routier à la frontière belge, cette fois à bord d’un autre véhicule, accompagnée de trois autres personnes, a ajouté le procureur lors de sa conférence de presse.

«  Compte tenu du décès de deux victimes belges », une enquête spécifique a été ouverte au parquet fédéral et confiée à un juge d’instruction bruxellois anti-terroriste, explique le parquet fédéral. Plusieurs interpellations et perquisitions ont été effectuées en fin d’après-midi à Molenbeek-Saint-Jean, précise la même source, sans préciser le nombre de personnes interpellées.

Les opérations sont toujours en cours à Molenbeek actuellement.

Consulter notre dossier sur les attentats parisiens