Deux personnes inculpées du chef d’attentat terroriste en Belgique

Mohamed Amri a conduit à Bruxelles Salah Abdeslam, suspecté d’avoir participé aux attentats de Paris.

Temps de lecture: 2 min

Suivre les derniers événements sur mobile

Deux suspects ont été inculpés lundi à Bruxelles pour terrorisme à la suite des attentats meurtriers de Paris. Selon Sudpresse, l’un des deux suspects est Mohamed Amri, propriétaire de la Golf 3 qui a ramené à Bruxelles Salah Abdeslam, le frère d’un des kamikazes morts dans les attaques de vendredi soir. Durant son audition, le conducteur a admis qu’il avait été chercher Salah Abdeslam mais a affirmé ne pas savoir que ce dernier était impliqué dans les attaques terroristes qui ont fait au moins 129 morts. Il voyageait en compagnie d’une troisième personne, dont l’identité n’a pas été révélée.

La voiture avait été contrôlée à samedi matin à Cambrai. Les passagers avaient échappé de justesse aux gendarmes français. Les forces de l’ordre ne disposaient pas d’informations mettant en cause les trois individus quelques heures après les attentats.

Les deux suspects ont été inculpés pour « attentat terroriste » et « participation aux activités d’un groupe terroriste » puis placés en détention provisoire.

La traque de Salah Abdeslam a conduit les enquêteurs à monter lundi matin une opération d’envergure pour tenter de l’appréhender à Molenbeek. « L’opération est terminée et le résultat est négatif (…) Personne n’a été arrêté », a déclaré le porte-parole du parquet, Eric Van Der Sypt. Il avait précisé dans la matinée qu’il ne pouvait dire si Salah Abdeslam se trouvait effectivement dans l’appartement autour duquel des unités spéciales de la police avaient été déployées en masse, accompagnées par des pompiers et des équipes de déminage.

C’est Salah Abdeslam qui a loué l’une des deux voitures utilisées par les tueurs, l’autre ayant été louée par son frère Brahim, 31 ans, qui s’est fait exploser devant un bar Boulevard Voltaire vendredi soir, blessant grièvement une personne. Ces véhicules, loués en début de semaine dernière en région bruxelloise, ont été retrouvés par la police française, près de la salle de concert du Bataclan --où au moins 89 personnes sont mortes-- et en proche banlieue.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une